Transport à Nantes : la résiliation assouplie pour les étudiants

Nantes Métropole offre la possibilité aux étudiants qui ont souscrit un abonnement annuel de basculer dans une formule sur-mesure.

 

Confinés à domicile, privés de cours en présentiel à l’école ou dans les facultés, les étudiants se déplacent moins en bus ou en tram. Certains ne les utilisent même plus du tout (et pour cause, la plupart des jeunes qui ne sont pas originaires de Nantes ont préféré quitté la ville pour rentrer chez eux).
Face à cette situation exceptionnelle liée à la crise sanitaire, Nantes métropole a annoncé le 11 février la mise en place d’un régime spécifique de résiliation des abonnements aux transports en commun. Les publics visés par cette mesure sont les étudiants qui ont souscrit un forfait annuel illimité de 224 euros.

Jusqu’au 15 mars, cette formule peut être résiliée immédiatement* (et sans frais bien sûr) ou être converti dans un abonnement plus approprié, dit « sur-mesure » au sens ou son montant correspond au nombre réel de voyages consommés en bus ou en tram.

Cet aménagement évitera aux étudiants concernés « de payer automatiquement et chaque mois leur forfait Illimité. Seuls les déplacements réalisés seront facturés à un tarif mensuel plafonné spécifique aux étudiants » explique la présidente de la Nantes-Métropole Johanna Rolland.
Les abonnés intéressés par cette solution doivent contacter jusqu’au 15 mars la société des transports Semitan (semitan@tan.fr), procédure qui se fait par mail ou courrier ( dans les deux cas, une copie de leur carte d’étudiant est à fournir). Leur demande doit, rappelons-le, porter soit sur une résiliation sans condition de leur abonnement illimité, soit sur la modification de ce dernier en une formule adaptée « sur-mesure ».

La Métropole souligne qu’il existe aussi une tarification solidaire proposée aux jeunes sous condition de ressources. Cette offre permet d’ajuster le montant des forfaits aux moyens financiers dont disposent les étudiants (c’est leur quotient familial qui est examiné ou celui de leur parents : le prix de l’abonnement établi en fonction de ces données va de la gratuité à part réduite de moitié du coût habitue en plein tarif. Les formalités sont à effectuer auprès des mairies des 24 communes de la métropole.

Post author

Journaliste de formation, j'occupe actuellement la fonction de rédacteur au sein du réseau des sites Internet de services aux entreprises du groupe Libbre. Je peux justifier d'une expérience de six ans dans la presse quotidienne angevine au sein de trois quotidiens : la Nouvelle République, Ouest-France puis le journal majoritaire en Maine-et-Loire : le Courrier de l'Ouest (2007-2009).

Laisser une réponse

Veuillez répondre à ce Captcha *