Nantes à 45 minutes de Rennes en TGV ?

La maire de Rennes Nathalie Appéré et son homologue de Nantes Johanna Rolland plaident en faveur d’une nouvelle infrastructure ferroviaire capable de relier leurs deux villes en 45 minutes.

tgv
Dans le cadre du projet LNOBPL (Lignes Nouvelles Ouest Bretagne Pays de la Loire) porté par RFF, une nouvelle liaison ferroviaire pourrait, à moyen terme, rapprocher Nantes et Rennes. Lors d’une rencontre en septembre, les maires des deux villes Johanna Rolland et Nathalie Appéré avaient réaffirmé leur soutien à ce programme qui s’inscrit dans leur volonté commune de développer la coopération entre leurs territoires respectifs. En encourageant la mobilité, la nouvelle LGV permettrait d’intensifier les flux économiques vers les deux capitales régionales et d’accroître leur attractivité à l’échelle d’un territoire global identifié au grand ouest : parmi les nombreux ménages qui viennent s’installer dans cette partie de la France, beaucoup travaillent à la fois dans les deux villes, distantes il est vrai de seulement cent kilomètres.

Actuellement, le train ne prend, en volume, qu’une très faible part (5%) dans les mouvements de population qui s’opèrent entre les deux métropoles. Le temps de trajet par le rail est d’1h15 environ, soit à peine plus court que le transport par route. Pour Nathalie Appéré, Johanna Rolland et Emmanuel Coué, président de Rennes métropole, l’idéal serait de réduire la durée du parcours en TGV à 45 minutes et de porter la fréquence à une desserte « toutes les demi-heures » avec une arrivée et un départ. De tels objectifs sont irréalisables en l’état actuel de l’infrastructure. Si le projet LNOBPL aboutit, il devra comprendre la construction d’une nouvelle ligne ferroviaire.

Post author

Laisser une réponse

Veuillez répondre à ce Captcha *