Voiture folle à Nantes : « l’acte d’un déséquilibré »

Hier soir, vers 19 heures, une camionnette a fait irruption sur le marché de Noël de la Place Royale, faisant une dizaine de blessés, dont un grave. Le chauffeur de 37 ans a ensuite tenté de se suicider. Les enquêteurs privilégient la thèse d’’un « acte isolé commis par un déséquilibré ».

Nantes a frôlé la catastrophe lundi soir, vers 19 heures, lorsqu’’une camionnette de couleur blanche a subitement accéléré sur la Place Royale où se tient une partie du marché de Noël. Défonçant les barrières métalliques, le véhicule fou, qui a pris pour cible un chalet servant du vin chaud, a blessé dix adultes, dont cinq sont dans un état grave. L’’agresseur, âgé de 37 ans, originaire de Saintes (Charentes-Maritimes) est sorti indemne du choc mais a tenté de se suicider en se portant une dizaine de coups de couteau au niveau du thorax. Hospitalisé également, son pronostic vital ne serait pas engagé.

Réaction de Jean-Marc Ayrault

Très rapide dans son déroulement (mois d’’une minute), le drame n’’a donné lieu à aucun mouvement de panique dans la foule, laissant au secours le temps d’’intervenir très vite, en moins de cinq minutes, et aux policiers de boucler le secteur pour faciliter l’’évacuation des victimes. A partir des premiers éléments de l’’enquête, le ministre de l’’Intérieur Bernard Cazeneuve, qui s’est déplacé sur les lieux de l’’accident, écartait dès hier soir (23 heures) la thèse d’’un « acte motivé par un fondement politique, une visée terroriste ou une inspiration de radicalité religieuse», évoquant plutôt un fait « isolé », commis « par un déséquilibré ».
Le chauffard, connu des services de police a déjà été condamné en 2006 et 2008 suite à des faits de vol et de dégradation de véhicule. Un carnet intime faisant état de ses difficultés psychologiques et familiales a été retrouvé dans sa camionnette.

L’ex-maire de Nantes et ancien premier ministre Jean-Marc Ayrault a, dans un communiqué, adressé sa « solidarité et son soutien aux victimes, face à cette violence aveugle ».

Post author

Journaliste de formation, j'occupe actuellement la fonction de rédacteur au sein du réseau des sites Internet de services aux entreprises du groupe Libbre. Je peux justifier d'une expérience de six ans dans la presse quotidienne angevine au sein de trois quotidiens : la Nouvelle République, Ouest-France puis le journal majoritaire en Maine-et-Loire : le Courrier de l'Ouest (2007-2009).

Laisser une réponse

Veuillez répondre à ce Captcha *