Le commerce nantais a rebondi en 2016

Restaurations et magasins alimentaires mis à part, le commerce de proximité nantais s’est mieux porté en 2016 que partout ailleurs en France.

ouverture

Malgré les manifs anti-travail et leurs dommages collatéraux causés par des casseurs, le commerce du centre-ville de Nantes a enregistré de bons chiffres l’an dernier. L’évolution du résultat global dégagé sur l’ensemble de l’exercice s’est élevé à +2,2%, soit l’un des meilleurs niveaux de France « avec Strasbourg » a confirmé le président de la CCI Nantes-Saint-Nazaire, Hugues Frioux, en rappelant toutefois que les désordres et dégâts matériels liés aux rassemblements du printemps 2016 dernier avait « vraiment causé beaucoup de soucis aux commerçants du centre-ville ».

Baisse du taux de vacances des locaux professionnels

Ce passage compliqué n’a heureusement pas entaché le bilan économique global, dopé par le tourisme estival autour du festival Voyage à Nantes. C’est surtout vrai dans le secteur du loisir où le chiffre d’affaires a progressé de +9,6%. Avec une embellie de +2,4%, le monde de la déco et de la cuisine a également passé une année satisfaisante. La courbe s’inverse en revanche dans la restauration (-1,1%), les commerces d’alimentation (-1,03%) et l’hôtellerie confrontée à la baisse des réservations étrangères.

Succès économique également pour les ouvertures dominicales de décembre :sur ces deux jours, la hausse du CA s’élève respectivement à +64% et +59%.

Autre signe positif : le taux de vacance commerciale est en diminution constante, une tendance qui traduit « une offre commerciale dynamique», assure la Chambre de commerce et d’industrie

Post author

Laisser une réponse

Veuillez répondre à ce Captcha *