Coronavirus : écoles, piscines et bibliothèques fermées à Nantes

A partir de lundi, le plan de lutte contre l’épidémie est renforcé sur toute le territoire urbain.

Au lendemain de la prise de parole présidentielle, qui a décrété la fermeture des écoles, collèges et lycées publics partout en France à partir du lundi 16 mars, la Ville de Nantes a arrêté localement une série de mesures préventives afin de se mettre au diapason du plan de lutte anti-Covid 19, ce coronavirus venu de Chine qui se propage actuellement sur l’ensemble du territoire français.
A l’issue d’une réunion de crise qui s’est tenue vendredi matin, la maire Johanna Rolland a annoncé suspendre l’accueil dans toutes les structures collectives à vocation d’enseignement : outres les établissements scolaires classiques, les Universités et les crèches, le Conservatoire, les Beaux-Arts, l’Ecole de la deuxième chance, les centre de loisirs ne seront plus ouverts au public. La mesure s’étend à d’autres bâtiments publics gérés par la municipalités : les piscines « pour des raison d’hygiène évidentes » a rappelé l’élue, mais aussi les bibliothèques « où la manipulation et l’échange de livres » est un facteur de risques. Pour ces deux types d’établissements, la décision de fermeture est valable « jusqu’à nouvel ordre ».

Théâtres et cinémas menacés

D’autres services et associations échappent pour l’instant au dispositif : ainsi les musées resteront ouverts, comme les gymnases à propos desquels « des discussions sont en cours avec les organisations sportives » concernées, a ajouté Johanna Rolland. Et ce bien que de nombreux clubs aient décidé de suspendre leurs entraînements. Autres exceptions : les personnes sans domicile fixe auront toujours accès aux bains douches et aux hébergements qui proposent des accueils de jour.

Des solutions de garde d’enfants sont également à l’étude à l’échelle de la métropole pour prendre en charge les enfants d’aide soignants mobilisés dans les hôpitaux, les cliniques et les cabinets médicaux. Idem pour les agents qui assurent un service jugé indispensable à la collectivité, comme les éboueurs, les personnels de maisons de retraite ou le personnel préposé à l’état-civil.
D’autres décisions devraient être prises dans les prochaines heures pour les sites culturels : ce midi, le premier ministre Edouard Philippe a en effet annoncé l’interdiction des rassemblements de plus de 100 personnes. Les théâtres et certains cinémas sont donc dans le viseur. En revanche, comme l’a précisé le Président de la République jeudi, les transports en commun continueront à fonctionner normalement.

Post author

Journaliste de formation, j'occupe actuellement la fonction de rédacteur au sein du réseau des sites Internet de services aux entreprises du groupe Libbre. Je peux justifier d'une expérience de six ans dans la presse quotidienne angevine au sein de trois quotidiens : la Nouvelle République, Ouest-France puis le journal majoritaire en Maine-et-Loire : le Courrier de l'Ouest (2007-2009).

Laisser une réponse

Veuillez répondre à ce Captcha *