Le plein d’innovations à Connect Nantes

Jeudi soir, l’agence webmarketing 1789.fr avait convié les chefs d’entreprise nantais à tester de nouveaux objets connectés. L’évènement a rassemblé une centaine de personnes promptes à saisir les nouvelles opportunités de développement offerte par la révolution numérique.

connect

Les fenêtres de La Rosière d’Artois, hôtel particulier du XIXème siècle, étaient grandes ouvertes sur le futur, jeudi soir à l’occasion de la deuxième soirée Connect organisée par l’agence nantaise 1789.fr. De part en part, le salon très cosy de ce lieu chargé d’Histoire a été traversé par un vent porteur d’innovations qui s’est matérialisé en une série d’ateliers pratiques où le public était invité à tester de ses mains (et souvent de ses yeux) de purs produits High Tech, certains d’entre eux allant jusqu’à traduire en réalité concrète d’anciens fantasmes de cinéastes de science-fiction. Le visiocasque conçu par la start up nantaise Emotic (en photo) semblait ainsi ressusciter celui qu’avait imaginé le réalisateur David Cronenberg au tout début des années 1980. A ceci près que le modèle présenté jeudi soir plongeait ses utilisateurs dans un paysage forestier totalement inoffensif auquel répondaient des sonorités apaisantes et champêtres. Les amateurs de sensations fortes avaient, eux, la possibilité d’utiliser le même produit dans sa configuration « jeu vidéo », plus immersive encore.

La Cité de l’Objet Connecté en visite à Nantes

Un bonheur n’arrivant jamais seul, la centaine d’invités présente à la Rosière d’Artois a pu poursuivre ses expérimentations sensitives en chaussant les fameuses Google Glass, présentées par la société Net Concept, partenaire de la soirée avec Openhost, acteur nantais de l’hébergement cloud et l’agence Rézo Communications. La Cité de l’Objet Connecté, ouverte en 2015 à Angers pour faciliter l’émergence de projets industriels innovants, a levé le voile sur la LoveBox du grenoblois Jean Grégoire, une boîte à amour doté d’un cœur porté par un système mécanique qui réagit à la réception d’un message transmis via une application mobile. Hector, né lui aussi et nourri au sein de l’accélérateur angevin, est un cube connecté de 40 millimètres doté d’un capteur météo capable, en autres, de dresser des relevés hygrométriques.
Camelon group a, de son côté, profité de cette deuxième Connect Nantes pour déployer son impressionnant Social Wall, un grand écran qui diffuse en live les messages diffusés sur les réseaux sociaux. Une technologie déjà adoptée par les restaurants de l’enseigne KFC soucieuse de renforcer sa stratégie marketing en facilitant les interactions en temps réel avec sa clientèle.

Post author

Laisser une réponse

Veuillez répondre à ce Captcha *