Des panneaux solaires sur le futur stade couvert d’athlétisme

Le futur stade couvert d’’athlétisme de Nantes, prévu pour début 2013, comportera une centrale photovoltaïque sur 4 000 m².

panneaux solaires

Il était espéré depuis des années. Le premier grand stade d’’athlétisme couvert de la zone Grand-Ouest devrait voir le jour à Nantes début 2013. Plus précisément près du Petit-Port et du campus du Tertre. 10 200 m² – dont une grande halle de 4 500 m² – d’’équipements sportifs, construits par l’’architecte de Saint-Brieuc Jean Quervilly (auteur du Palais des Sports de Toulouse), qui répondent aux normes BBC (Bâtiments Basse Consommation).

Voire au-delà, comme l’a précisé, à Presse-Océan, Pascale Chiron, élue rapporteur du dossier à la communauté urbaine : « Le bâtiment ira au-delà du label basse consommation. Il s’agit d’un équipement à énergie positive, produisant plus d’’énergie qu’’il ne consomme. La production annuelle est estimée à 584 000 kw/heure, permet d’éviter l’’émission de 3 710 tonnes d’’équivalent CO2 en vingt ans. »

4 000 m² de panneaux solaires

Une centrale photovoltaïque s’€™étendra ainsi sur 4 000 m² au niveau de la toiture du stade, en partie végétalisée. En somme, un projet écolo.

Lequel représente un coût, forcément, évalué à 17,5 millions d’€™euros hors-taxe dans un premier temps (3,5 millions chacun pour Nantes Métropole, l’€™Université, le Département, la Région et l’€™Etat), rallongé de 3,38 millions d’euros pour les panneaux solaires, rallonge pour laquelle Nantes Métropole sollicite des subventions de l’€™Europe, de la Région et de l’Ademe.

Post author

Laisser une réponse

Veuillez répondre à ce Captcha *