A Nantes, il lave les voitures…sans eau !

Le jeune nantais Anthony Cavalon vient de créer son entreprise d’écolavage. Sa particularité : il lave à fond tous les véhicules, sans utiliser une seule goutte d’eau !

Son parcours de sportif sur la glace –il était hockeyeur de haut niveau – lui a donné le goût du challenge.
Celui qu’il s’est fixé, à Nantes, porte un nom « Ecolave Developpement », un nouveau réseau de franchise auquel il vient d’adhérer avec sa petite entreprise de nettoyage de véhicule.
Après une brève expérience de commercial qui s’est révélée infructueuse pour son épanouissement personnel, Anthony Cavalon a saisi l’opportunité de devenir son propre patron.
En intégrant le jeune réseau Ecolave Développement (21 agences sur toute la France), fondée il y a seulement deux ans, il fait un sacré pari sur l’avenir.
Il est d’ailleurs le premier à s’installer à Nantes, après une période de formation spécifique qui lui a permis d’apprendre le métier et « de garantir des finitions soignées ».
Ce jeune laveur de voiture exerce son métier selon les strictes règles imposées par le concept de développement durable et de respect environnemental, marque de fabrique de Ecolave Developpement.
Concrètement, il nettoie à fond toutes sortes de véhicules, voitures, cabine de poids lourd, fourgon, intérieurs comme extérieurs, sans gaspiller une seule goutte d’eau !
Comment fait-il pour alors pour remplir sa tâche quand on sait que 250 litres d’eau sont nécessaires à l’exécution d’un lavage à haute pression ?
Il répond : « Je me sers uniquement de chiffons à fibres et de produits biodégradables à base végétale ».
Autre originalité : il se déplace chez ses clients et se propose même de briquer leur véhicule pendant leurs heures de travail…

Post author

Journaliste de formation, j'occupe actuellement la fonction de rédacteur au sein du réseau des sites Internet de services aux entreprises du groupe Libbre. Je peux justifier d'une expérience de six ans dans la presse quotidienne angevine au sein de trois quotidiens : la Nouvelle République, Ouest-France puis le journal majoritaire en Maine-et-Loire : le Courrier de l'Ouest (2007-2009).

Laisser une réponse

Veuillez répondre à ce Captcha *