Nantes : les agriculteurs tentent de bloquer la Beaujoire

Des tracteurs perturbent la circulation sur la RN 844 qui conduit au stade de la Beaujoire où se tient, ce soir, le match amical France-Cameroun.

greve

En prélude aux manifestations programmées cette semaine contre la Loi El Khomri, les agriculteurs se sont invités, dès ce lundi, dans la grande ronde sociale. Eleveurs pour la plupart, ils ne s’’opposent pas au contenu de la réforme du Travail, mais réclament des baisses de charges et une régulation des prix afin d’’enrayer la chute de leurs revenus. En début d’’après-midi, ils ont mené une opération-escargot sur la partie ouest du périphérique qui dessert le stade de la Beaujoire, hôte d’un match amical ce soir entre l’’équipe de France et celle du Cameroun.

Rencontre en Préfecture

Sur la RN844, qui court à hauteur de Basse-Goulaine, en direction du pont de Bellevue, une cinquantaine de tracteurs chargés de bottes de pailles, de fumier, de ferraille et de remorques transportant du bois coupé s’’est infiltré dans le flux de circulation, provoquant d’’importants ralentissements. Leur objectif était d’’atteindre puis de passer la Porte du Vignoble pour occasionner des perturbations plus au nord, à Saint-Luce et jusqu’’à la Beaujoire. Les autorités ont mis en place des déviations afin de désengorger la rocade. Plus en amont, les voies de l’autoroute A83 ont été parsemées de déchets, entraînant la fermeture d’une portion dans le sens Bordeaux-Nantes, à Vertou.
Venus du sud Loire et de Vendée, les agriculteurs réclament l’’intervention de l’’Etat pour retrouver un minimum de marges et poursuivre leur activité. Ils disent « perdre de l’argent tous les jours » et accusent « les industriels, la grande distribution et l’Europe, qui a libéré les marchés » de les « asphyxier ».
Un rencontre avec le Préfet est prévue demain à 14h30.

Post author

Journaliste de formation, j'occupe actuellement la fonction de rédacteur au sein du réseau des sites Internet de services aux entreprises du groupe Libbre. Je peux justifier d'une expérience de six ans dans la presse quotidienne angevine au sein de trois quotidiens : la Nouvelle République, Ouest-France puis le journal majoritaire en Maine-et-Loire : le Courrier de l'Ouest (2007-2009).

Laisser une réponse

Veuillez répondre à ce Captcha *