Le plus grand paquebot du monde quitte Saint-Nazaire

Livré ce mardi au croisiériste américain Royal Caribbean, le paquebot Harmony of the Seas, sorti des chantiers de Saint-Nazaire (Loire-Atlantique) va rejoindre Southampton en Grande Bretagne, point de départ d’un premier voyage vers les Pays-Bas.

harmony

C’est un monstre d’’acier qui met les bouts. Le ’Harmony of the Seas, frais émoulu des chantiers STX, a été livré ce jeudi à l’’armateur américain Royal Caribbean, après deux ans et demi de travail. Un « jour exceptionnel » pour Laurent Castaing, directeur général du constructeur nazairien, fier de lancer sur les flots « le plus grand paquebot du monde » (en vérité, il en existe deux autres de la même gamme Oasis) mais aussi, dit-il, « le plus respectueux de l’’environnement », à quoi son homologue américain Richard Fain, PDG de RCCL, a répondu qu’il s’agissait aussi du « plus cher jamais construit ». La facture d’un milliard d’’euros a effectivement de quoi donner le vertige. Ses mensurations aussi : 362 mètres en longueur, 66 en largeur et une concentration de 120 000 tonnes d’’acier, à côté desquels la Tour Eiffel, même posée à ‘l’horizontale, n’’a pas les moyens de rivaliser. Le défunt Titanic (269 mètres) et l’’ex-paquebot France (315) ne lui seraient pas, non plus, arrivé à la cheville.

Avec ses 16 ponts et ses 72 mètres de hauteur, équivalents à la taille d’’un immeuble de 20 étages, Harmony est capable d’embarquer jusqu’à 8 000 personnes, dont 2 000 membres d’’équipage. Sa première sortie officielle est programmée, dix jours plus tard, au départ de Southampton (Royaume-Uni), pour une mini-croisière aller-retour jusqu’à Rotterdam (Pays-Bas), avant un nouveau départ le 26, en direction de Cherbourg (France).

Post author

Journaliste de formation, j'occupe actuellement la fonction de rédacteur au sein du réseau des sites Internet de services aux entreprises du groupe Libbre. Je peux justifier d'une expérience de six ans dans la presse quotidienne angevine au sein de trois quotidiens : la Nouvelle République, Ouest-France puis le journal majoritaire en Maine-et-Loire : le Courrier de l'Ouest (2007-2009).

Laisser une réponse

Veuillez répondre à ce Captcha *