Voyage à Nantes : fréquentation en hausse

L’évènement culturel a drainé 670 000 personnes cet été. Un bilan qui progresse de +7%, notamment grâce à la clientèle étrangère.

Avec septembre, vient (déjà) le temps de tirer un premier bilan du Voyage à Nantes, un programme culturel disséminé dans la ville qui sert également d’outil de promotion touristique pour le territoire urbain : le rayonnement de cette édition 2019 et son parcours jalonné d’une soixantaine d’étapes depuis la gare centrale jusqu’au quartier Chantenay, a largement dépassé les frontières régionales. Il n’est qu’à constater la hausse du nombre de visiteurs européens (+30% par rapport à 2018), un effectif dominé par trois nationalités : espagnole, allemande et britannique, complétées par une demande belge et néerlandaise. Selon les organisateurs, la part de touristes venue d’Outre-Rhin aurait doublé depuis l’édition précédente. Nouvelle tendance à signaler et à confirmer pour 2020 : les italiens, s’ils restent encore minoritaires dans le flux communautaire , ont été beaucoup plus nombreux que l’an dernier (+54%).

Un gain pour l’hôtellerie

A l’arrivée, le VAN affiche un bilan positif : un total cumulé de 670 000 personnes (extérieures à Nantes) a été comptabilisé sur l’ensemble de la durée de la manifestation (juillet et août). Une fréquentation qui progresse de + 7%.
Certains des sites emblématiques du programme ont cristallisé l’intérêt des visiteurs et ont vu leur nombre d’entrées s’accroître très sensiblement: Bien servis à proximité par le Belvédère de l’Hermitage, une passerelle de 36 mètres de long juchée à 20 mètres du sol au- dessus de la carrière Misery* (1,3 million d’euros d’investissement et 70 000 entrées recensées), le Planétarium a enregistré une affluence deux fois plus importante qu’en 2018 (+117%), et celle du Musée Jules-Verne a progressé de + 60% !

Place Graslin, quelque 48 000 personnes ont assisté à la chorégraphie mécanique de Human Clock. Quant à l’impressionnante galerie de 700 statues de céramique (Stéphane Vigny), déployée place Royale, elle reste, selon les organisateurs, un incontestable temps fort de ce Voyage 2019.

Comme espéré, ce succès public s’est répercuté sur le carnet de commande des acteurs hôteliers : 4% de nuitées supplémentaires ont été enregistrées dans les hébergements marchands (hors Airbnb) Un bilan encore provisoire qui ne prend pas en compte les déclarations tardives.

La prochaine édition de ce festival culturel se tiendra du samedi 4 juillet au dimanche 30 août 2020.

*Signée de l’artiste japonais Tadashi Kawamata, cette installation de 80m² depuis laquelle s’ouvre un panorama plongeant sur le Jardin Extraordinaire, l’Arbre aux hérons et le fleuve sauvage (Quai de l’Aiguillon), a été pérennisée dans la collection du VAN et sera donc maintenu dans la paysage nantais.

Post author

Journaliste de formation, j'occupe actuellement la fonction de rédacteur au sein du réseau des sites Internet de services aux entreprises du groupe Libbre. Je peux justifier d'une expérience de six ans dans la presse quotidienne angevine au sein de trois quotidiens : la Nouvelle République, Ouest-France puis le journal majoritaire en Maine-et-Loire : le Courrier de l'Ouest (2007-2009).

Laisser une réponse

Veuillez répondre à ce Captcha *