Transports : Arrivée surprise d’UberPop à Nantes

La société de transport UberPop, qui met en relation des particuliers avec des chauffeurs non professionnels, ouvre son application numérique ce lundi à Nantes.

uber

L’’entreprise américaine poursuit son expansion en France, malgré les obstacles juridiques posés par la Loi Thévenoud, qui tente depuis plusieurs mois de réguler le marché des véhicules de tourisme avec chauffeur (VTC). Après Paris, Lyon, Lille, Bordeaux, Nice et Toulouse, UberPop est mis en place ce lundi dans trois nouvelles villes françaises, dont Nantes. Il s’’agit d’’une application mobile permettant à des particuliers d’’entrer en contact avec des prestataires réalisant des services de transport individuel à la demande, sur le principe du co-voiturage.

UberPop pas encore illégal

A Paris et ailleurs, UberPop a suscité la colère des taxis qui s’’estiment lésés par ce nouveau système ultra-libéral et beaucoup moins cher que leurs courses. L’’an dernier, le gouvernement avait, sous la pression des sociétés de chauffeurs professionnels, tenté d’’arbitrer le litige sur la base d’’un rapport réalisé par le député PS Thomas Thévenoud. Une proposition de Loi avait été adoptée peu après, le 10 juillet 2014, par l’’Assemblée nationale. En théorie, ce texte interdisait aux VTC de pratiquer la maraude électronique (la géolocalisation sur smartphone) afin de préserver le monopole des taxis. Uber, comme les autres exploitants de voitures de grande remise, était visé par cette réglementation, qui n’rest, à ce jour, toujours pas appliquée en raison d’run recours déposé devant la Cour de cassation.

Dans l’’attente de ce dénouement juridique, qui porte notamment sur le droit ou non des particuliers d’’avoir recours à des chauffeurs non-professionnels, UberPop poursuit donc son déploiement en France. En plus de Nantes, la société américaine investit Marseille et Strasbourg, dès ce lundi.

Post author

Laisser une réponse

Veuillez répondre à ce Captcha *