Transfert de Sala: Le FC Nantes porte plainte contre Cardiff

La tragique disparition du footballeur argentin, tué dans un accident d’avion le 22 janvier dernier, dégénère en imbroglio juridico-financier.

Après l’émotion dans les vestiaires et sur le terrain, l’enjeu économique lié au transfert record d’Emiliano Sala vers Cardiff (17 millions d’euros) empoisonne l’administration du FC Nantes. Le club de Waldemar Kita a déposé ce mercredi un recours juridique devant la FIFA (Fédération Internationale de Football), procédure qui vise directement son homologue gallois avec lequel l’ex-attaquant des Canaris s’était engagé lors du mercato hivernal. La cause du litige ? La première tranche du paiement, fixée à 6 millions d’euros, n’a  toujours pas été réglée par le pensionnaire de Première League, alors que l’échéancier initial prévoyait un versement dès janvier. A l’époque, les dirigeants de Cardiff avaient justifié ce retard en prétextant que les circonstances de la mort d’Emiliano Sala n’étaient pas éclaircies et, qu’en l’état, les modalités financières de son transfert seraient bloquées. Aujourd’hui, les gallois disent vouloir attendre les conclusions du rapport final de l’AAIB (Air Accidents Investigation Branch), l’organisme britannique qui enquête sur le crash d’avion fatal au footballeur argentin.

Un paiement en trois temps

De son côté, le FC Nantes réclame son dû (par ricochet, le FC Girondins de Bordeaux est également concerné puisque le club présidé par Frédéric Longuépée doit toucher 50% du montant total de l’indemnité). Les représentants de la Maison Jaune soutiennent que l’argent doit leur être versé, au motif que la vente de Sala avait été validée par les instances officielles dès le lundi 21 janvier, procédure qui s’était traduite par l’enregistrement et la remise d’un Contrat International de Transfert (CIT) en bonne et due forme. Durant près d’un mois, le FCN a mis en demeure Cardiff d’honorer ses engagements, allant jusqu’à lui notifier un ultimatum. Pire, le 30 janvier dernier, les gallois, invités à participer à l’hommage organisé en mémoire de l’attaquant disparu lors de l’affiche de Ligue 1 Nantes-Saint-Etienne, ne s’étaient pas déplacés. Une semaine plus tard, une relance de paiement leur avait été envoyée, sans effet.

L’action juridique engagée par les services de Waldemar Kita n’est donc pas une surprise. Ce mercredi matin, la FIFA a confirmé avoir réceptionné  « une plainte du FC Nantes contre Cardiff en lien avec le transfert d’Emiliano Sala ». Un porte-parole de l’instance internationale de football a ajouté : « nous étudions cette affaire et nous n’avons par conséquent aucun autre commentaire à faire pour le moment ».

Rappelons que le règlement de l’indemnité de transfert devait s’étaler sur trois ans, avec un premier paiement dès janvier 2019, un deuxième début 2020 et un dernier qui devait intervenir en 2021.

Post author

Journaliste de formation, j'occupe actuellement la fonction de rédacteur au sein du réseau des sites Internet de services aux entreprises du groupe Libbre. Je peux justifier d'une expérience de six ans dans la presse quotidienne angevine au sein de trois quotidiens : la Nouvelle République, Ouest-France puis le journal majoritaire en Maine-et-Loire : le Courrier de l'Ouest (2007-2009).

Laisser une réponse

Veuillez répondre à ce Captcha *