Tram à Nantes : reprise du trafic vendredi

Le réseau Tan était en grève ce jeudi pour protester contre deux agressions dont été victimes, en moins d’une semaine, un chauffeur et d’un employé de la Semitan. Le trafic ne reprendra que demain matin.

Journée de galère pour les nantais privés de tramway et de bus depuis ce jeudi matin très tôt. Ce mouvement a été déclenché par les syndicats de la Semitan suite aux deux agressions perpétrées le 11 février contre un conducteur de tramway, puis le 17 contre un agent de prévention qui tentait d’appréhender un jeune usager en train de bloquer les portes d’une rame. Les deux faits, qui se sont déroulés à la station Souillarderie (quartier Bottière) et à l’arrêt Mendès-France (Bellevue), ont donné lieu à des blessures graves : l’employé de la Semitan molesté mardi a failli perdre deux dents et a dû se faire recoudre plusieurs plaies. Il n’a pas retrouvé sa radio, emportée par ses agresseurs qui lui avaient craché à la figure et plaqué au sol.

Dans un communiqué, la CFDT Semitan a dénoncé des « actes inadmissibles » et s’est fait le relais du « ras-le bol des salariés  pris pour cible par des individus pour qui la violence gratuite est leur seul leitmotiv ».
Enfin, le syndicat souligne, si besoin était, son  « soutien l’ensemble des salariés dans cette action spontané ». Le trafic devrait reprendre normalement demain vendredi. Ce matin, aucun tramway n’a circulé sur les trois lignes nantaises. Les principales lignes de bus étaient désertes, sauf la C3 (Boulevard de La Baule/Saint-Herblain), la 23 (Haluchère Batignolles/Mendès France-Bellevue), la 86 (La Chapelle Aulnay/Bouts des Pavés) et la 91 (Couëron-Bougon/Mendès-France).

Post author

Laisser une réponse

Veuillez répondre à ce Captcha *