SNCF : le low cost arrive à Nantes

Ouigo, la filiale de la SNCF, va proposer, au tarif d’’appel de 10 euros, des liaisons vers la région parisienne.

ouigo

A la gare de Nantes, c’’est le grand départ pour Ouigo, la filiale low cost de la SNCF qui doit permettre à la compagnie de ramener sur le rail les parts de marchés perdus au profit de services privés d’’autocars, et même du covoiturage. Cette nouvelle offre se caractérisera par des petits prix (à partir de dix euros) valables sur des trajets en direction de la région parisienne. Attention, la capitale ne sera pas desservie intra-muros, comme le propose le TGV classique : le service Ouigo irrigue en effet la lointaine banlieue par les gares de Massy (Essonne), Roissy et son aéroport (Val d’Oise), également Marne-la-Vallée et son parc Disneyland situé à l’’est de Paris. Des liaisons vers le département du Nord seront également commercialisées, mais avec un terminus à Tourcoing, et non à Lille.

Sur le parcours, des haltes sont toutefois prévues en gares d’’Angers et du Mans.
Inutile de préciser que pour bénéficier des meilleurs prix (10 euros), mieux vaut réserver à l’’avance et éviter les périodes de pointe. Un exemple, un aller-retour Nantes Marne-la-Vallée pour le 14 et 15 décembre s’’affiche à 20 euros (10 € pour l’’aller simple, départ à 14h08 et arrivée à 16h57, 10 pour le retour, départ à 10h03 et arrivée à 12h46). Le même trajet commandé pour le 24 décembre passe à 20 heures l’’aller, et 25 euros pour le retour.
Les billets Ouigo ne sont pas disponibles aux guichets, mais uniquement sur internet via le site ouigo.com. Les réservations au départ de Nantes débutent le 13 décembre.

Post author

Journaliste de formation, j'occupe actuellement la fonction de rédacteur au sein du réseau des sites Internet de services aux entreprises du groupe Libbre. Je peux justifier d'une expérience de six ans dans la presse quotidienne angevine au sein de trois quotidiens : la Nouvelle République, Ouest-France puis le journal majoritaire en Maine-et-Loire : le Courrier de l'Ouest (2007-2009).

Laisser une réponse

Veuillez répondre à ce Captcha *