Que s’est-il vraiment passé à Nantes après le match France-Portugal ?

Des échauffourées ont créé un mouvement de panique place du Commerce et place Royal où de nombreux bars retransmettaient la finale de l’Euro 2016, perdue par la France (0-1).

Décidément, plus rien ne se passe paisiblement dans le centre-ville de Nantes. Dimanche soir, à quelques minutes de la fin du match France-Portugal, un mouvement de foule très impressionnant s’est emparé de la place du Commerce où près de 2 000 personnes étaient rassemblées pour assister à la finale de l’Euro 2016, perdue par les Bleus (0-1). En fait, tout se déroulait normalement jusqu’à cette fatidique 109ème minute au cours de laquelle un joueur Portugais Eder a ouvert la marque en faveur de la Selecção, exploit qui annihilait tous les espoirs français. Il était environ 23h20.

La crainte d’un attentat

A ce moment, plusieurs supporters se sont mis à courir dans un élan de panique qui donnait à penser qu’ils fuyaient quelque chose. Comme un effet domino, la psychose collective s’est alors propagée à toutes les terrasses de bars, théâtres d’un indescriptible désordre mêlant cris et gestes incontrôlés. Dans ce branle-bas aussi brusque qu’incompréhensible, des dizaines de tables et chaises ont été renversées et quelques malheureux légèrement piétinés par des clients affolés. Sur les terrasses sens dessus dessous, la bière s’est répandu sur le sol et des verres brisées ont occasionné quelques coupures parmi ceux qui, bousculés par leurs voisins, se sont retrouvés au sol. A l’intérieur du bar La Taverne Royale, des clients incrédules se sont dissimulés pour sous les tables et comptoir. Pour échapper à quel danger ?
Sur le moment personne n’a compris pourquoi il fallait fuir. Selon certains témoins, c’est une bagarre survenue devant le cinéma qui a mis le feu aux poudres. Surtout quand l’un des protagonistes aurait sorti un couteau. Certains nantais présents sur place affirment avoir entendu un pétard exploser devant un parterre de supporters. Il aurait suffit qu’à ce moment un mauvais plaisantin crie à l’attentat pour déclencher une véritable furie.
Trois blessés légers ont été pris en charge par les secours. Plusieurs vols auraient également été commis sur place.

Post author

Laisser une réponse

Veuillez répondre à ce Captcha *