Pays de la Loire : Mercredi noir dans les transports

Comme d’’habitude, les usagers des transports seront les premières victimes du mouvement social qui s’’annonce contre le projet de réforme du Code du Travail.

train

A l’’appel de huit syndicats professionnels et étudiants (CGT, FO, FSU, Solidaires, Unef, SGL, UNL, FIDL), ralliés par des associations citoyennes et des partis politiques (EELV, par exemple), tous opposés au projet de réforme du Code du Travail, un premier gros jour de grève national sera observé demain mercredi, un peu partout en France. Les éléments les plus visibles de la contestation se trouveront dans la rue où des manifestations monstres sont escomptées par les organisateurs, bien qu’’aucune certitude ne soit, à cette heure, établie sur l’’ampleur de la mobilisation « piétonne ».

Un TGV sur trois

Dans les gares ou les stations de transport en revanche, c’’est plutôt un grand vide qui s’’annonce, au grand dam des candidats à l’’agrégation qui passent leurs épreuves ce jour-là. Hasard du calendrier (plus ou moins provoqué) les revendications salariales des cheminots vont se confondre avec le cordon sanitaire visant à défendre les acquis du Code du Travail : les premières perturbations devraient se faire sentir dès mardi 19 heures, coup d’’envoi du préavis de grève national déposé par les quatre organisations syndicales représentatives à la SNCF (CGT, Unsa Ferroviaire, SUD Rail, CFDT).

Mais le mouvement entrera dans le dur mercredi : seul un TER sur 10 devrait rouler en Pays de la Loire, et un TGV sur trois (en moyenne). Aucun des trains Intercités ne sera mis en circulation.
La compagnie annonce un renforcement de son service d’’autocars pour pallier la suppression des trains régionaux. Pour le reste, et pour anticiper au mieux les difficultés, les usagers sont invités à consulter les sites Internet paysdelaloire.ter.sncf.com (TER) et http://blog-tgvatlantique.sncf.com (TGV) ou à venir se renseigner en gare.

Post author

Laisser une réponse

Veuillez répondre à ce Captcha *