Notre Dame-des-Landes : manif anti-aéroport le 22 février à Nantes

Les opposants au chantier du futur aéroport Notre-Dame-des-Landes se rassembleront samedi 22 février 2014, à 13 heures, devant la Préfecture de Nantes.

Alors que la cour administrative d’appel de Loire-Atlantique vient de rejeter les recours déposés par 26 opposants contre les expropriations de parcelles à Notre-Dame-des-Landes, les anti-aéroports ne désarment et annoncent une grande manifestation le samedi 22 février à Nantes.

Une procédure, portée par l’Acipa (Association citoyenne intercommunale des populations concernées par le projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes), le CéDpa (Collectif d’élus doutant de la pertinence de l’aéroport) et l’Adeca (Association de défense des exploitants concernés par l’aéroport) est toujours en cours visant à démontrer que le chantier lié au futur équipement est incompatible avec les normes environnementales imposées par la Loi sur l’eau.

C’est, sans doute, l’un des arguments qui sera scandé samedi prochain dans ce mouvement qui rassemblera des forces disparates, de tous bords, depuis les riverains sans étiquettes, jusqu’aux organisations syndicales, environnementales et mêmes politiques.

Rendez-vous à 13 heures devant la Préfecture

Depuis le départ, le projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes cristallise plusieurs oppositions, mêlant des considérations économiques et écologiques, les deux finissant par se confondre. Les uns pestent contre la démesure d’un équipement dont la note risque de faire exploser les impôts locaux. Les autres s’indignent de la destruction d’un environnement naturel jusqu’ici préservé par le champignon nantais.

Situé au nord-ouest de Nantes, le futur aéroport remplacera, à l’horizon 2017, l’actuel aéroport Nantes-Atlantique (sud-ouest) que les décideurs pro-aéroport jugent « inadapté » aux prévisions de croissance du trafic aérien local.

L’Appel lancé par la coordination des opposants (50 associations, syndicats, mouvements politiques et collectifs) – l’ACIPA – le COPAIN 44 – Les Naturalistes en lutte – Des habitant-e-s de la ZAD, invitent les opposants au projet à se rendre le samedi 22 février (13 heures) devant la Préfecture de nantes, Pont Morand.

Post author

Journaliste de formation, j'occupe actuellement la fonction de rédacteur au sein du réseau des sites Internet de services aux entreprises du groupe Libbre. Je peux justifier d'une expérience de six ans dans la presse quotidienne angevine au sein de trois quotidiens : la Nouvelle République, Ouest-France puis le journal majoritaire en Maine-et-Loire : le Courrier de l'Ouest (2007-2009).

Laisser une réponse

Veuillez répondre à ce Captcha *