Notre-Dame-des-Landes : échec judicaire pour les opposants ?

Plusieurs sources annoncent que les recours environnementaux déposés par les anti-aéroports, seraient en mauvaise posture. Leur rejet par le tribunal administratif de Nantes sonnerait sans doute le coup d’’envoi du chantier, réclamé par le premier ministre Manuel Valls.

nddl

La semaine a mal commencé pour les opposants au projet d’’aéroport de Notre-Dame des Landes. Mardi,  la cour de cassation a rejeté leur pourvoi contestant les expropriations de propriétaires ordonnées en 2012 par l’’administration, afin de libérer l’’espace où doit s’élever avant 2020 l’’infrastructure qui doit remplacer Nantes-Atlantique. 39 particuliers, exploitants agricoles pour la plupart, étaient concernés par cette procédure de la dernière chance, qui échoue finalement sur son dernier obstacle juridique. Déjà, le 28 novembre dernier, le conseil d’’Etat avait invalidé 26 autres requêtes visant à faire annuler un arrêté proclamant la cessibilité de plusieurs terrains situés sur l’’emprise du futur chantier.

Un gros rassemblement le 11 juillet

Un autre acte judiciaire, très important, se jouait également à Nantes ce mercredi, devant le tribunal administratif. Il s’agissait pour les juges d’’examiner près d’une vingtaine de dossiers réclamant l’’annulation de cinq arrêtés préfectoraux qui, fin 2013, autorisaient la filiale de Vinci (Aéroports du Grand Ouest) à débuter la construction de l’’aéroport sur le site de Notre-Dame-des-Landes. Le débat portait cette fois sur des questions environnementales. Les plaignants estiment que le projet n’’est pas conforme aux dispositions de la Loi sur l’’Eau et ne prévoit pas de mesures suffisantes pour compenser la perte des zones humides dans le cadre du programme d’’aménagement.

Plusieurs des associations de protection de la nature à l’’origine de cet ultime recours annonçaient ce matin que le rapporteur public s’’apprêtait à rejeter ‘l’ensemble des dossiers. On saura bientôt si les juges suivront ces réquisitions défavorables aux anti-aéroports.
Rappelons qu’’un grand rassemblement de militants opposés aux « grands projets inutiles » est prévu les 11 et 12 juillet à Notre-Dame-des-Landes.

Post author

Laisser une réponse

Veuillez répondre à ce Captcha *