Nantes va-t-elle hériter du label French tech ?

C’’est aujourd’’hui que la Secrétaire d’’Etat en charge du numérique Axelle Lemaire va attribuer le label French Tech à une dizaine d’’agglomérations françaises. Nantes avait posé sa candidature.

Nantes va-t-elle obtenir son label French Tech ? On le saura aujourd’’hui. La Secrétaire d’Etat en charge du numérique va dévoiler le nom des dix agglomérations qui vont accéder à ce statut qui distingue les marchés les plus innovants dans le secteur du numérique. L’’octroi de ce label national s’accompagne d’’une enveloppe d’’Etat de 215 millions d’’euros destinée, entre autres, à soutenir de jeunes entrepreneurs en les accolant à une marque promue au niveau international.

100 000 emplois sur dix ans ?

Si Nantes intègre cette « équipe de France du numérique » (l’’expression est de Frankie Trichet, adjoint au maire en charge des dossiers numériques), elle offrira à ses porteurs de projets une belle rampe de lancement, avec de l’’argent et une visibilité.

Le digital est particulièrement porteur à Nantes : 170 entreprises se créent chaque année dans ce domaine. La filière représente aujourd’’hui un vivier de 1 420 sociétés (+40% entre 2008 et 2012) riche de près de 20 000 emplois, un chiffre en progression de 21% sur la période 2009-2012. Selon les estimations des élus de l’’agglomération, le secteur afficherait un potentiel de 100 000 créations d’’emplois à l’’horizon 2025.
« Nous voulons que d’ici dix ans, dix sociétés de référence internationale s’installent, se développent ou naissent sur notre territoire » a dit la maire de Nantes Johanna Rolland.
24 agglomération ont postulé au label French Tech.

Post author

Laisser une réponse

Veuillez répondre à ce Captcha *