Nantes : un tram new look en 2022

Les nouvelles rames seront capables de transporter 20% d’usagers en plus, selon Nantes métropole.

©Nantes métropole

Sur le réseau de la Semitan, l’heure du renouvellement a sonné : 234 millions d’euros vont être injectés dans un tramway neuf, composé d’un total de 61 rames dont la mise en circulation débutera à partir de 2022, annoncent les services de l’agglomération nantaise. L’investissement vise à remplacer les 2/3 du parc actuel, dont 46 modèles Alstom jugés vieillissants. Le constructeur du futur équipement n’est pas encore connu : un appel d’offre a été lancé en ce sens début 2019. Les candidats qui ont postulé à ce marché public connaîtront les résultats à la fin de l’année.
Si le flou demeure donc sur le preneur de commande, le profil du prochain tramway est déjà connu : sa conception graphique est le fruit d’une collaboration avec l’agence RCP (Régine Charvet Pello, à Tours), notamment spécialisée dans le design des transports publics, et les plans issus d’une concertation menée à Nantes entre la métropole et un groupe de résidents lors de l’été 2018 (cinq ateliers avaient été organisés sur trois mois).

Accessibilité renforcée pour les personnes à mobilité réduite

Qu’en est-il ressorti ?
Les nouvelles rames auront une capacité supérieure à celles d’aujourd’hui : la jauge maximale, en hausse de +20%, atteindra 300 usagers, contre 250 actuellement. Leur ergonomie a été revue et corrigée dans le sens d’un meilleur confort et d’une plus grand epalette de services : « des fonctionnalités ont été pensées, comme la possibilité d’y accrocher son vélo, ou la diversité des assises (sièges et strapontins) et des appuis (tablettes, appuis ischiatiques et dorsaux… » souligne Nantes Métropole.

L’accessibilité des voyageurs, notamment des personnes à mobilité réduite, sera améliorée par la mise en place de portes adaptées « sur toute la longueur des rames », et non plus seulement dans leur partie centrale, comme le proposent encore « les modèles d’ancienne génération ».

La mise en circulation de ces nouveaux matériels anticipe les besoins qui s’annoncent croissants sur le réseau Semitan, en raison des extensions à venir : la phase 2 de la connexion des lignes 1 et 2 de tramway, jusqu’à Babinière à l’horizon 2024 et l’aménagement de nouvelles lignes de tramway sur l’île de Nantes.

Cet investissement public vient compléter l’achat d’une flotte de 80 « Urbanways », des bus articulés et motorisés au gaz naturel pour véhicules (GNV) livrés en août 2017. A l’automne 2019, 22 nouveaux e-busway électriques de 24 mètres de long renforceront également l’offre de transport en zone urbaine.

Post author

Journaliste de formation, j'occupe actuellement la fonction de rédacteur au sein du réseau des sites Internet de services aux entreprises du groupe Libbre. Je peux justifier d'une expérience de six ans dans la presse quotidienne angevine au sein de trois quotidiens : la Nouvelle République, Ouest-France puis le journal majoritaire en Maine-et-Loire : le Courrier de l'Ouest (2007-2009).

Laisser une réponse

Veuillez répondre à ce Captcha *