Nantes : Transports et parkings gratuits tout le week-end

Dans la dernière ligne de Noël, les élus métropolitains ont pris des dispositions pour relancer le commerce pénalisé depuis un mois par le mouvement des gilets jaunes.

A situation exceptionnelle, mesures exceptionnelles. Pour le deuxième week-end consécutif, le conseil d’agglomération actionne tous les leviers possibles pour inciter les nantais à venir consommer en centre-ville. En cette période finale des achats de Noël, l’enjeu économique est d’importance pour les commerces pénalisés depuis plus d’un mois par les blocages et les manifestations des « gilets jaunes ». Les samedi 15 et dimanche 16 décembre derniers, la gratuité des transports collectifs (bus et trams) avait été décrétée avec celle des parkings relais (P+R) et des espaces de stationnement à horodateurs (Petite-Hollande, Viarme et Saint-André).

Ce dispositif exceptionnel est non seulement  reconduit pour le week-end du 22-23 décembre, le dernier avant Noël, mais il est même étendu à l’ensemble des 27 parkings « en ouvrage et en enclos* » dont l’accès sera libre lors des deux premières heures d’utilisation, annonce Nantes Métropole.

Ouvertures dominicales le 23 décembre

L’objectif de ces mesures, prises en concertation avec la Chambre de Commerce et d’Industrie et les associations de commerçants Plein Centre et Unacod visent, selon la maire de Nantes et présidente de l’agglo Johanna Rolland, à « permettre au plus grand nombre de rejoindre le centre-ville, quel que soit le moyen de transport, voitures, bus ou tram ».
Si cette gratuité produit les effets escomptés et dope sensiblement la fréquentation, le contraste sera fort avec le 8 décembre dernier, un samedi « noir » où l’ampleur des manifestations annoncées avait conduit la Semitan à interrompre la circulation du tram et des bus en cœur de ville, au grand dam des commerçants.
Rappelons qu’à ces mesures en faveur du stationnement, s’ajoute l’ouverture dominicale des enseignes, fruit d’un accord conclu en octobre dernier par les partenaires sociaux. Fin novembre, alors que le mouvement des gilets jaunes avait déjà impacté négativement le chiffre d’affaires des distributeurs, un arrêté préfectoral autorisait les magasins à ouvrir lors des cinq dimanches de décembre. Mais devant une fronde syndicale menée par la CFDT, CFTC, CFE-CGC et UNSA de Loire-Atlantique, le nombre de dérogations a finalement été ramené à deux (soit les 16 et 23), tel que le texte initial le prévoyait.

*les premiers sont des parkings couverts intégrés dans un bâtiment de surface (ou souterrain), les seconds sont des parkings à ciel ouvert dans un périmètre dédié.

Post author

Journaliste de formation, j'occupe actuellement la fonction de rédacteur au sein du réseau des sites Internet de services aux entreprises du groupe Libbre. Je peux justifier d'une expérience de six ans dans la presse quotidienne angevine au sein de trois quotidiens : la Nouvelle République, Ouest-France puis le journal majoritaire en Maine-et-Loire : le Courrier de l'Ouest (2007-2009).

Laisser une réponse

Veuillez répondre à ce Captcha *