Nantes, sixième ville la plus influente sur le web

Nantes se sait se vendre et se faire voir sur Internet. La Factory NPA, qui mesure le niveau d’’influence des marques et des grandes villes sur le web, lui donne le sixième meilleur score de France.

Nantes est l’’un edes plus grandes villes françaises …sur Internet ! Elle fait mieux que sa « rivale » bretonne Rennes, et surclasse même des métropoles comme Lille et Marseille. A quel niveau ? Selon le spécialiste en stratégie digitale La Factory NPA, l’’ancienne cité des Ducs réalise de bonnes performances sur le web, et notamment sur les réseaux sociaux, relais essentiels des élus et promoteurs des territoires.
Nantes est bien calé dans le Top 10 des villes qui capitalisent le mieux sur Internet. Distancée par Paris, leader intouchable (36,7 points) et Lyon (24,9 points), Nantes perce en sixième position (13,5) derrière Toulouse (16,6), Bordeaux (16,1) et Nice (14,7), mais devant Strasbourg (13,2), Clermont-Ferrand (11,8), Grenoble (11,7) et sa voisine Angers (10,8).

Ces scores reflètent le niveau d’’influence des villes concernées dans les « tuyaux » numériques, la performance de sites web, leur nombre, leurs capacité, leurs volumes, la présence des collectivités et des entreprises sur les réseaux sociaux et l’’interactivité que cette stratégie suscite auprès des internautes. La Factory NPA évalue aussi l’’accessibilité de ces outils depuis les terminaux mobiles, et l’’importance de l’’offre e-service proposée.

En mars 2015, le baromètre réalisé par l’’Institut Edgar Quinet classait neuvième  le taux de présence de la Ville de Nantes sur Facebook (32 000 fans). Nantes était classé 4ème pour son activité sur Twitter (45 000 abonnés) derrière Paris (425 252 abonnés), Toulouse (77 388) et Bordeaux (74 426).
La même enquête positionnait le département de Loire-Atlantique au cinquième rang pour Facebook,  et au 2ème pour Twitter.

Les villes passées au crible La Factory NPA « sont présentes pour la plupart sur l’’ensemble des piliers numériques : le Web bien entendu mais aussi les réseaux sociaux (5 réseaux en moyenne) et le mobile (68 % proposent des sites adaptés à la consultation mobile et 74 % d’’entre elles proposent au moins une application) ».

Post author

Laisser une réponse

Veuillez répondre à ce Captcha *