Nantes : où profiter de la wifi gratuite ?

Depuis mardi, Nantes Métropole à déployé un service de connexion gratuite à internet qui vient compléter l’ancien dispositif WifiLib.

wifi

Comme un oasis dans un désert…ils sont nombreux les nantais qui cherchent, en plein centre- ville ou dans un transport en commun, à capter un point d’accès wifi pour préserver leur forfait téléphonique. Plusieurs fragments de ce réseau gratuit viennent d’être déployés par Nantes Métropole dans les secteurs qu’elle a jugés stratégiques. Vous l’aurez compris, on est encore très loin d’une couverture intégrale, mais un premier pas a été franchi dans le sens d’une distribution plus équitable et mieux accessible, digne d’un « service public efficient » s’est félicité l’adjoint en charge de l’économie Numérique à l’échelle de l’agglomération, Francky Trichet. Concrètement, le nouveau dispositif s’active automatiquement sur les smartphones sans qu’il soit besoin au préalable d’entrer un login ou un mot de passe. De la wifi comme chez soi, en somme, et sans publicités imposées contrairement au système Wifilib installé précédemment par l’opérateur Afone dans plusieurs rues de l’hyper centre-ville de Nantes et dans certaines zones touristiques : dans les quartiers Bouffay ou Graslin, ce réseau s’y matérialise par des petites bornes de distribution blanche suspendues aux façades des commerces
La bien nommée « Nantes Wifi public » dessert, pour l’instant, la place du Commerce, la partie sud du Jardin des plantes, la place Rosa-Parks (quartier Malakoff), l’esplanade des Chantiers et le pôle d’échange multimodal Haluchère. Deux lignes de transport sont également pourvues : le busway (ligne 4) qui relie la cathédrale saint-Pierre-et-Saint-Paul à la Porte de Vertou, et la navette affrétée pour rejoindre l’aéroport. Cette première boucle, dont l’efficacité sera évaluée pendant un an, est appelée à s’élargir si l’expérience est jugée concluante.

Post author

Journaliste de formation, j'occupe actuellement la fonction de rédacteur au sein du réseau des sites Internet de services aux entreprises du groupe Libbre. Je peux justifier d'une expérience de six ans dans la presse quotidienne angevine au sein de trois quotidiens : la Nouvelle République, Ouest-France puis le journal majoritaire en Maine-et-Loire : le Courrier de l'Ouest (2007-2009).

Laisser une réponse

Veuillez répondre à ce Captcha *