Nantes: les négociations toujours en cours pour indemniser les commerçants

Le montant de l’enveloppe qui doit être allouée aux commerçants nantais victimes des casseurs, n’a pas encore été tranché. Les négociations bloquent notamment sur les modalités d’attribution des aides.

opposition

A Rennes, un terrain d’entente a été trouvé entre les services municipaux, les associations de commerçants et l’Etat sur le volume et les conditions de versement d’un fonds d’indemnisation destinée à compenser les pertes d’exploitation subies par les commerçants durant les manifestation du printemps dernier contre la Loi Travail. L’aide de globale a été fixée à 600 000 euros, un budget mis à disposition des autorités jusqu’à la fin de l’année, à charge pour elles d’en répartir les parts en fonction de la natures des demandes qui leur sont parvenues. 5% d’entre-elles, les plus touchées, devraient se voir attribuer une enveloppe de 10 000 euros. Pour les autres, il faudra pouvoir justifier, pour la période considéré (mars-juin 2016), d’une perte de résultats d’au-moins 30% afin de percevoir 3 000 euros minimum.

Ces modalités devaient être appliquées à Nantes mais, à l’heure qu’il est, les négociations achoppent toujours, à la fois sur le montant global de l’indemnisation et sur les conditions de son déclenchement. Une quarantaine de dossiers attendent sur le bureau du Préfet de Loire-Atlantique.

Pour l’association de commerçants Plein centre, qui centralise la majorité des demandes, les « critères de sélection » proposés par l’Etat sont trop « restrictifs ». Sa présidente Nathalie Deniau-Million juge notamment qu’une « perte de 30 % sur quatre mois, c’est énorme et que pour beaucoup de commerçants, cela signifie presque mettre la clé sous la porte ». elle soutient que « de nombreux commerçants sont déjà en grosse difficulté avec des pertes de 10 % ou 15 % de chiffre d’affaires. On a bien pris note de l’effort de l’Etat, mais ce qui est proposé n’est pas à la hauteur du préjudice réellement subi ». L’association dz »mande au Préfet de réévaluer sa proposition.

Post author

Laisser une réponse

Veuillez répondre à ce Captcha *