Nantes : le ticket de bus valable 24 heures en cas de pollution

En cas d’’alerte à la pollution à Nantes, les détenteurs d’un ticket de transport pourront l’’utiliser 24 heures quel que soit le tarif auquel ils l’’ont acheté.

La ministre de l’’Ecologie Ségolène Royal souhaite que la circulation alternée dépende davantage des mairies que des Préfectures. Le projet qu’’elle souhaite faire aboutir ne prévoit pas d’’automaticité, mais vise à renforcer les moyens de pression des communes sur les services de l’’Etat qui refuseraient de valider le dispositif. Localement, les municipalités disposent, fort heureusement, de prérogatives pour limiter les dégâts lorsque qu’’un seuil d’’alerte à la pollution est déclenché. A Paris, le Conseil régional avait décrété la gratuité des transports collectifs tout un week-end, les 21 et 22 mars derniers, alors qu’’un pic de pollution sévissait depuis déjà trois jours.

A Nantes, dans pareil cas, la métropole promet de faire un geste sur les tarifs pour inciter les particliers à délaisser leur voiture au profit du tram. En clair, tous les tickets de transport, même valables une heure, pourront être utilisés pendant une durée de 24 heures. Cette mesure d’’exception sera relayée auprès des usagers via les sites internet et la radio, et par des messages diffusés sur les panneaux d’affichage installés aux arrêts de tramway. L’information sera également transmise dans toutes les écoles et les crèches.
En complément, la ville de Nantes diffuse tous les jours, sur son site www.nantes.fr, les informations fournies par Air Pays de la Loire, organisme agréé par le ministère de l’Ecologie pour évaluer la qualité de l’air.

Post author

Laisser une réponse

Veuillez répondre à ce Captcha *