Nantes : le masque sera obligatoire dans les transports

Horaires élargis et conditions sanitaires drastiques : l’agglomération a dévoilé le plan qui sera mis en œuvre dans les bus et les trams à partir de lundi.

A Nantes comme partout ailleurs en France, le déconfinement progressif de la population va être appréhendé par les autorités locales avec une prudence et une rigueur extrêmes : l’un des principaux enjeux de cette nouvelle phase qui s’ouvre le lundi 11 mai concerne les transports en commun où les densités humaines sont, par définition, les plus fortes. Or, la reprise du trafic doit impérativement accompagner celle des salariés et des enfants qui, en effectifs réduits certes et sur la base du volontariat (des parents), vont par étapes retrouver le chemin de l’école. C’est toute la difficulté de l’équation que les élus ont à résoudre sur le terrain.

Les horaires d’abord. La fréquence des bus et des trams va s’accélérer. Depuis presque deux mois, le réseau fonctionne en « jour blanc » (grille du dimanche et jours fériés). Dès lundi, il passe en « jaune » (grille du samedi) six jours sur sept, ce qui représente 75% du trafic plein habituel, tel qu’il était proposé en semaine aux usagers avant la crise sanitaire. Ce taux est toutefois amené à progresser dans la courant du mois de mai et atteindre 90%, soit un quasi-retour à la normale (sous réserve toutefois que l’évolution de la situation épidémique ne se détériore pas d’ici-là). Le soir, les dessertes se termineront à 22h30. A partir du 2 juin, le passage en « jour vert » (deuxième niveau de circulation) sera effectif. Mais, là aussi, cette annonce est encore à mettre au conditionnel.

Port du masque : des verbalisations ?

Les règles sanitaires ensuite. Elles vont être drastiques. Tout d’abord, les capacités d’accueil à l’intérieur des rames et des bus vont être sensiblement réduites, peut-être de moitié, afin que le principe de distanciation physique puisse y être respecté. Le tout sera matérialisé au sol par des marquages qui définiront des limites d’un mètre entre chaque passager. Seul un siège sur deux pourra être occupé. Autre information d’importance : Le port du masque devient obligatoire dans tous les types de transport (y compris les chronobus). L’habilitation des autorités à verbaliser les passagers démunis de toute protection reste, pour l’instant, conditionnée à la publication d’un décret ministériel qui va statuer en ce sens (ou non).
Pour le reste, Nantes Métropole assure qu’elle mettra à disposition du gel hydroalcoolique en quantité : 320 distributeurs seront installés dans les 91 tramways, mais aussi dans les e-busways de la ligne 4, le busway 5 et l’ensemble de la flotte chronobus.

La Semitan ajoute qu’à partir du 11 mai « environ 60 tramways et 150 bus seront désinfectés chaque soir, indique la Semitan. Un nettoyage supplémentaire interviendra en milieu de journée aux terminus ou aux dépôts.

Post author

Journaliste de formation, j'occupe actuellement la fonction de rédacteur au sein du réseau des sites Internet de services aux entreprises du groupe Libbre. Je peux justifier d'une expérience de six ans dans la presse quotidienne angevine au sein de trois quotidiens : la Nouvelle République, Ouest-France puis le journal majoritaire en Maine-et-Loire : le Courrier de l'Ouest (2007-2009).

Laisser une réponse

Veuillez répondre à ce Captcha *