Nantes : la justice autorise le spectacle de Dieudonné

La circulaire du ministre de l’Intérieur manuel Valls demandant l’annulation des spectacles de Dieudonné a été annulée par le tribunal administratif de Nantes. L’humoriste pourra donc de produire ce soir au Zénith.

La décision prise ce jeudi par les juges nantais était un premier test juridique important de la circulaire du ministre de l’Intérieur Manuel Valls diffusée en début de semaine à l’ensemble des Préfets du territoire français.

Ce texte leur recommandait de décréter l’annulation des spectacles de l’humoriste Dieudonné accusé de proférer des propos antisémites et de créer des troubles à l’ordre public. Mardi, le Préfet de Loire-Atlantique Christian de Lavernée avait, sans surprise, décidé d’appliquer cette circulaire, trois jours avant la tenue du one-man-show « Le Mur » au Zénith de Nantes Métropole.

Dieudonné à guichets fermés

Pour Dieudonné, il restait une carte à jouer, celle d’une procédure rapide devant le tribunal administratif local en vue de faire débouter cette interdiction imposée par l’Etat. Les juges lui ont donné raison, faisant primer la liberté d’expression sur toutes autres considérations juridiques. Ce cas de figure a eu un précédent : c’était en mai 2013 à Perpignan. Le maire UMP de la ville avait alors tenté de faire annuler le spectacle de Dieudonné par un arrêté invoquant, comme la circulaire de Valls, un trouble à l’ordre public doublé d’une incitation à la haine raciale. Les juges lui avaient donné tort. Pour l’heure,  il est incontestable que la jurisprudence joue en faveur de l’auteur de la quenelle.

En tout, cas, ce soir, « le Mur » s’annonce triomphal. 5 596 places se sont arrachées malgré le prix très élevé (43 €). A ce rythme Dieudonné devrait jouer à guichets fermés.

Post author

Journaliste de formation, j'occupe actuellement la fonction de rédacteur au sein du réseau des sites Internet de services aux entreprises du groupe Libbre. Je peux justifier d'une expérience de six ans dans la presse quotidienne angevine au sein de trois quotidiens : la Nouvelle République, Ouest-France puis le journal majoritaire en Maine-et-Loire : le Courrier de l'Ouest (2007-2009).

Laisser une réponse

Veuillez répondre à ce Captcha *