Nantes : il part en guerre contre le RSI

En contentieux depuis près de sept ans avec la Régime Social des Indépendants (RSI) qui lui réclame des milliers d’euros, un directeur de théâtre nantais a entamé une grève de la faim.

sphynx

Au Sphynx ce vendredi, les projecteurs n’étaient pas braqués vers la scène mais sur le toit de l’établissement. Dans la matinée, le directeur de ce petit théâtre situé en centre-ville (rue Monteil) y a déployé une banderole pour dénoncer les excès du RSI (Régime Social des Indépendants), la caisse d’assurance maladie des commerçants, artisans et travailleurs non-salariés auquel il a été obligé, comme eux, de s’affilier en raison de son statut professionnel. Depuis plusieurs années, cette caisse de protection sociale, née en 2006 de la fusion de trois organismes de couverture dédiés aux chefs d’entreprise, cristallise la colère de ses assurés qui contestent ses méthodes de calcul de cotisations et les carences de son service de suivi des dossiers.
Patrice Foureau est en litige avec le RSI depuis 2010. Six ans plus tard, il affirme ne pas avoir les moyens de couvrir le montant des contributions qui lui sont réclamées, soit 3 000 euros de cotisations-retraite chaque trimestre et 800 euros par mois jusqu’à la fin de l’année prochaine.
Fin 2015, sous la pression de la rue, le gouvernement avait dévoilé un projet de réforme visant à uniformiser le barème des cotisations et améliorer le service du RSI dans les départements par l’intermédiaire de visio-guichets. Aujourd’hui, plusieurs candidats à la présidentielle proposent, en dernier recours,  de rattacher la caisse des indépendants au régime général de droit commun de la Sécurité Sociale.
Un an plus tard, la situation reste gelée et de nombreux travailleurs indépendants exigent que le fonctionnement du RSI soit plus transparent. Certains tentent même des actions en justice en vue d’obtenir le droit de se désaffilier et de s’assurer ailleurs.
De son côté, Patrice Fourreau entame une grève de la faim pour médiatiser son combat et sensibiliser le gouvernement.

Post author

There are 1 Comment

  1. Posted by Brunie Répondre

    En interne, le théâtre du Sphinx repose sur un fonctionnement douteux, recrutant à tour de bras de jeunes aspirants comédien dont le rôle est d’assurer la gestion quasi intégrale du théâtre. Aucune rémunération n’est dispensée, et les conditions de travail sont déplorables. Plusieurs plaintes on d’ailleurs déjà été porté. Mr Fourreau est connus pour ses talents d’affabulateur, il ne possède aucune reconnaissance dans le milieu théâtrale et ses multiples frasques ne font plus rire personne, depuis longtemps.

Laisser une réponse

Veuillez répondre à ce Captcha *