Nantes-Atlantique toujours sur un nuage

 

Avec une nouvelle hausse de sa fréquentation en 2019, Nantes-Atlantique se classe au 7ème rang des aéroports français.

L’aéroport nantais franchit un nouveau palier : 7, 2 millions de voyageurs ont transité l’an dernier par l’infrastructure de Bouguenais, un chiffre en hausse de 16,6% par rapport à 2018, soit la plus forte croissance enregistrée sur ce secteur en France (hors Paris). Ce bon résultat propulse l’équipement au 7ème rang des aéroports français. Autre indicateur significatif : 63 000 mouvements d’avions y ont été enregistrés, un volume record (+7,8% en un an).
Voilà de quoi réjouir le concessionnaire du site (depuis 2010), Vinci Airports, une multinationale qui, outre ses actifs français (il gère, entre autre, les équipements de Rennes et Lyon) exploite des aéroports internationaux aux Etats-Unis, au Japon ou encore au Chili.
Cette nouvelle accélération, Nantes-Atlantique la doit à sa politique conquérante : de nouvelles parts de marché ont été acquises grâce à l’ouverture de 29 lignes en 2019, dont des vols vers Copenhague (Danemark), Tel-Aviv (Israël) et Tanger (Maroc). D’autres destination vont enrichir l’offre en 2020, et non des moindres, puisque des trajets directs seront lancés, depuis la Loire-Atlantique, vers l’Afrique sahélienne (Dakar, au Sénégal), l’Asie mineure (Istanbul en Turquie) et le nord de l’Europe (Reykjavik Keflavik en Islande). Au sein de l’Union-Européenne, Luxembourg et Varna (Bulgarie) seront également desservis.

Un nouveau parking l’été prochain

Nantes a également confirmé son attractivité l’an dernier auprès des grandes compagnies aériennes : le site de de Bouguenais s’est structuré autour d’Easy Jet qui y a implanté sa base et créé, dans son sillage, quelque 110 emplois.
L’opérateur se félicite également d’avoir obtenu la certification Iso 14 001, qui vient récompenser les efforts entreprises dans les démarches environnementales : en cinq ans, Vinci Airports aurait notamment obtenu des résultats probants dans la réduction des émissions de Co2 (-46%).
2020 s’inscrira dans la continuité avec d’importants investissements destinés à faire grandir Nantes-Atlantique : des travaux vont être réalisés afin de faire émerger un parking à étage qui permettra d’offrir 400 places supplémentaires dès l’été prochain. Les rénovations, déjà engagées, dans l’aérogare pour moderniser et mieux valoriser l’accès aux commerces, en zone publique, et en zone de départs, vont se poursuivre jusqu’en avril 2020, ainsi que les mesures prises pour accroître le confort des passagers.
Rappelons que la restructuration de Nantes-Atlantique s’inscrit dans les annonces gouvernementales qui visaient à compenser l’abandon du projet d’aéroport de Notre-Dame des Landes il y a deux ans. A l’époque le premier ministre Edouard Philippe avait promis qu’en complément du chantier de l’aérogare et des opérations d’agrandissement, «la procédure pour l’allongement de la piste serait engagée » et que des dispositions concrètes seraient prises afin de minimiser « les nuisances sonores au-dessus de la commune riveraine de Saint-Aignan-Granlieu ».

Post author

Journaliste de formation, j'occupe actuellement la fonction de rédacteur au sein du réseau des sites Internet de services aux entreprises du groupe Libbre. Je peux justifier d'une expérience de six ans dans la presse quotidienne angevine au sein de trois quotidiens : la Nouvelle République, Ouest-France puis le journal majoritaire en Maine-et-Loire : le Courrier de l'Ouest (2007-2009).

Laisser une réponse

Veuillez répondre à ce Captcha *