Nantes-Atlantique : des départs bientôt vers New York ?

Un projet de liaison transatlantique est en cours de discussion entre les décideurs locaux et plusieurs compagnies aériennes low cost.

Nantes-Atlantique cherche à positionner son offre sur le marché américain. Ce projet, révélé par le journal Ouest France, donne actuellement lieu à une série de discussions entre des compagnies low cost, la Chambre de Commerce et d’Industrie et les dirigeants de la société concessionnaire Aéroports du Grand Ouest (détenue à 85% par Vinci) à qui revient l’exploitation de l’infrastructure de Bouguenais. L’idée serait de mettre en place une liaison directe vers New York, sur la côte-est des Etats-Unis, au départ de la métropole Atlantique. A quelle échéance se projeter ? Au stade actuel des négociations, impossible d’anticiper un calendrier précis, ni d’esquisser une future grille tarifaire.

Les décideurs locaux, privés et publics, viennent de rencontrer les dirigeants d’une compagnie aérienne auxquels ils ont exposé leur plan, convaincus qu’il reposait sur des ressorts économiques viables et une demande forte de la part des entreprises du 44 désireuses de bénéficier d’une connexion directe avec les USA. Pour l’heure, le nom de ce premier interlocuteur n’a filtré nulle part et rien n’a transpiré des échanges. On sait en revanche qu’un deuxième opérateur low cost a déjà été approché, une prise de contact qui annonce l’ouverture d’un nouveau cycle de discussions avec un potentiel concurrent.

Un lancement dès 2019 ?

Dans l’hypothèse où un accord aboutirait avant la fin du dernier trimestre avec l’un ou l’autre, « pourquoi ne pas imaginer la mise en place de vols Nantes-New York dès l’été 2019 » se risque déjà Yann Trichard, le président de la CCI Nantes Saint-Nazaire, joint par Ouest France.

Aujourd’hui, un entrepreneur ligérien désireux de se rendre à New York doit immanquablement monter à Paris où transitent depuis le sol français la plupart des vols à destination des Etats-Unis  (une correspondance au hub d’Amsterdam est, de surcroît, très fréquente).
Cette nouvelle offre américaine constituerait un véritable tournant stratégique pour Nantes-Atlantique qui limite aujourd’hui ses dessertes au continent européen et à l’Afrique du Nord (excepté un programme saisonnier vers le Canada assuré par Air-Transat).

Le président de la CCI se dit d’ailleurs persuadé de « l’intérêt économique et touristique » d’une telle liaison transatlantique, accrédité selon lui par le succès des vols nantais vers Montréal.

Post author

Journaliste de formation, j'occupe actuellement la fonction de rédacteur au sein du réseau des sites Internet de services aux entreprises du groupe Libbre. Je peux justifier d'une expérience de six ans dans la presse quotidienne angevine au sein de trois quotidiens : la Nouvelle République, Ouest-France puis le journal majoritaire en Maine-et-Loire : le Courrier de l'Ouest (2007-2009).

Laisser une réponse

Veuillez répondre à ce Captcha *