Levée de fonds record à Nantes, 14 millions d’euros

Après Lengow (10 millions), c’’est au tour de la startup nantaise iAdvize d’’opérer une levée de fonds estimée à 14 millions. Un record dans le secteur de l’’économie numérique.

Le web nantais brasse du cash, beaucoup de cash : la start-up iAdvize, spécialisée dans les solutions de relation-client en ligne, vient de négocier une levée de fonds de 14 millions d’’euros auprès de trois investisseurs, la banque publique BPIFrance, Iris Capital et Alven Capital. Cet argent frais va permettre à la PME créé par Julien Hervouet et Jonathan Gueron en 2010 « de poursuivre sa forte croissance à l’’international et de soutenir son innovation produit » indique un communiqué signé par les dirigeants d’’IAdvize.

Implantations à l’étranger

Ce n’’est pas la première fois que la marque nantaise parvient à mobiliser des fonds : en 2012, deux ans après un lancement à 300 000 euros via Kima Ventures, elle avait levé un million d’’euros auprès d’’Alven Capital. Cette fois, l’’investissement consenti par les trois opérateurs cités plus haut est sans commune mesure avec le précédent et constitue un record jamais atteint dans la sphère du numérique nantais.

Début septembre, c’’est une autre flèche montante de la filière, Lengow, spécialisé dans la diffusion de catalogues e-commerce, qui annonçait une levée de 10 millions.
iAdivize, qui a racheté cette année Bringr, gestionnaire de présence sur les réseaux sociaux, souhaite s’’internationaliser et s’’implanter dans trois pays européens, Angleterre, Espagne, Allemagne, avant de tenter sa chance sur le marché américain. La croissance de la jeune entreprise s’’établit aujourd’’hui à +100% par an, un rythme effréné qui nécessite de l’’argent et des bras : Julien Hervouet, qui emploie aujourd’’hui une centaine de salariés, compte doubler son effectif d’’ici un an.

Post author

Journaliste de formation, j'occupe actuellement la fonction de rédacteur au sein du réseau des sites Internet de services aux entreprises du groupe Libbre. Je peux justifier d'une expérience de six ans dans la presse quotidienne angevine au sein de trois quotidiens : la Nouvelle République, Ouest-France puis le journal majoritaire en Maine-et-Loire : le Courrier de l'Ouest (2007-2009).

Laisser une réponse

Veuillez répondre à ce Captcha *