Le méga-projet du géant Amazon à Nantes

Le champion mondial du e-commerce cherche à étendre son maillage logistique au grand quart nord-ouest de la France. La Loire-Atlantique tiendrait bon la corde pour accueillir un septième entrepôt directement géré par la marque.

Amazon va-t-il débarquer près de Nantes ? Entre non-dits, fuites et temporisations de façade, la nouvelle, relayée en début de semaine par de nombreux titres de presse locale, confine au secret de polichinelle. Une chose est absolument certaine : un gros projet d’infrastructure logistique va être lancé au nord de l’agglomération. Les deux parties prenantes, la Communauté Erdre et Gesvres (CCEG) et le promoteur Pitch Promotion, viennent en effet de signer un protocole d’accord portant sur l’édification d’un entrepôt d’une surface de 121 000 m² sur le territoire de la commune de Grandchamps-des-Fontaines, siège de la collectivité. Les chiffres annoncés, impressionnants, donnent la mesure économique du programme : échelonné en deux phases, il représenterait un investissement total de 110 millions d’euros. Un premier bâtiment de 46 000 m² sera livré dès 2020, avant qu’un second, plus important encore (75 000 m²), ne vienne parachever le complexe trois ans plus tard. Les élus locaux anticipent, eux, la création de quelque 1 700 emplois, un chiffre sur lequel le commanditaire se serait engagé lors des négociations.

Un groupe de notoriété mondiale

Qui est-il ? Pitch Promotion, tenu au secret, n’a dévoilé aucune identité. Tout juste a-t-il concédé qu’il s’agit « d’un groupe de notoriété mondiale déjà présent en Europe ». Or, tous les avis sont unanimes pour affirmer qu’Amazon semble être l’opérateur le mieux à même de correspondre aux ambitions d’un tel centre de distribution. Tant il est vrai aussi que le leader mondial du e-commerce, déjà implanté dans le Nord (Lauwin-Planque), la Somme (Boves), le Loiret (Saran), la Drôme (Montélimar) et en Saône-et-Loire (Sevrey), a désormais le regard tourné vers l’Ouest.
A Grandchamps-des-Fontaines, situé à 20 kilomètres au nord de Nantes, c’est plutôt la loi du silence qui règne actuellement sur la question. Or, pour de nombreux observateurs, cette « omerta » générale, observée par les décideurs locaux, trahit à elle seule la crédibilité de la piste d’Amazon, un nom immanquablement associé à des enjeux économiques énormes et soumis à une forte exposition médiatique.

Post author

Journaliste de formation, j'occupe actuellement la fonction de rédacteur au sein du réseau des sites Internet de services aux entreprises du groupe Libbre. Je peux justifier d'une expérience de six ans dans la presse quotidienne angevine au sein de trois quotidiens : la Nouvelle République, Ouest-France puis le journal majoritaire en Maine-et-Loire : le Courrier de l'Ouest (2007-2009).

Laisser une réponse

Veuillez répondre à ce Captcha *