Le bac «Lola» va entrer en Loire le 15 avril 2012

Lola, le premier des deux nouveaux bacs commandés par le Conseil général de Loire-Atlantique relieront Couëron, sur la rive droite de la Loire, au Pellerin, rive gauche, à partir du 15 avril 2012. Le second bâtiment entrera en service un an plus tard. La capacité du service de transbordage entre les deux rives sera alors doublée.

Le « Saint-Hermeland » et l’« Anne de Bretagne » vivent leurs derniers jours dans l’estuaire de la Loire. A 16 kilomètres en amont de Nantes, ces deux bacs, chargés de relier Couëron au Pellerin de part et d’autres du Fleuve royal, saturent en raison d’une capacité de transbordage insuffisantes (27 et 18 véhicules) face à la demande croissante  (1 million de véhicules et 2 millions de passagers en 2011).

Pour débloquer la situation, le Conseil général de Loire Atlantique a pris la décision radicale de changer la flotte : le premier des deux nouveaux bâtiments commandés, entrera officiellement en scène au mois d’avril (inauguration le 15 en présence d’Anouk Aimée).

Produit local

Mais auparavant, Lola (c’est son nom), propulsée par des moteurs électriques alimentés par des groupes électrogènes, effectuera ses premiers essais mer (prévus dans la deuxième quinzaine de mars).

Elle et son « sisterhip, non encore baptisée, pourront accueillir chacune jusqu’à 40 véhicules (300 passagers) par traversée et atteindre une vitesse de 8 nœuds (contre 5,5 aujourd’hui), pour un temps de trajet réduit de 2 minutes (3 contre 5 aujourd’hui).

Lola est un quasi-produit local : sa coque a été conçue par Mecasoud (Saint-Nazaire), ses superstructures  produites par Merré (Nort-sur-Erdre), sa peinture et menuiserie réalisées par deux entreprises nazairiennes et nantaises,  et son système électrique installé par une société des Sables-d’Olonne.

Post author

Journaliste de formation, j'occupe actuellement la fonction de rédacteur au sein du réseau des sites Internet de services aux entreprises du groupe Libbre. Je peux justifier d'une expérience de six ans dans la presse quotidienne angevine au sein de trois quotidiens : la Nouvelle République, Ouest-France puis le journal majoritaire en Maine-et-Loire : le Courrier de l'Ouest (2007-2009).

Laisser une réponse

Veuillez répondre à ce Captcha *