Retour de la Gay Pride dans le centre-ville de Nantes

La « marche des fiertés » démarrera samedi 10 juin de la place de Bretagne à partir de 14h30.

Vitrine festive et médiatique du mouvement LGBT (Lesbien, gay, bisexuel et transexuel), la « marche de fiertés », connue du grand public comme la« gay pride », rempile à Nantes ce week-end. Temps fort de cette opération de sensibilisation au respect de toutes les minorités, différences et diversités, la fameuse parade, qui s’annonce, une fois de plus, aussi rythmé que coloré, partira à 14h30 de la place de Bretagne. Le départ sera précédé de deux discours prononcés par la maire de Nantes Johanna Rolland et par Sébastien Dreillard, président du Centre NOSIG-LGBT (Nantes Orientations Sexuelles et Identités de Genre). S’ensuivra une minute de silence en hommage à toutes les victimes de comportements homophobes, reconnus pénalement comme une « circonstance aggravante » lorsqu’ils sont avérés dans certaines infractions et délits (injures publiques, diffamations, discrimination, menaces, violences, vols ou meurtres).

Le défilé s’engouffrera dans les principaux axes du centre-ville : dans l’ordre,  rue Mercœur, place Aristide-Briand, rue Marceau, rue du Calvaire, rue de Feltre, Cours des 50-Otages, rue de la Marne, rue de Strasbourg, à nouveau les 50-Otages, rue d’Orléans, place Royale, rue Crébillon, place Graslin, rue Franklin, à nouveau rue du Calvaire et retour sur la place de Bretagne où un village associatif s’ouvrira au public de 11 heures à 18 heures.
Le lendemain, dimanche 11 juin, « les crimes homophobes en Tchétchénie » seront dénoncés lors d’un rassemblement prévu à 19 heures au Miroir d’Eau de Nantes. Les participants rendront également hommage aux victimes de l’attentat d’Orlando survenu en 2016 dans une boîte gay.

Post author

Journaliste de formation, j'occupe actuellement la fonction de rédacteur au sein du réseau des sites Internet de services aux entreprises du groupe Libbre. Je peux justifier d'une expérience de six ans dans la presse quotidienne angevine au sein de trois quotidiens : la Nouvelle République, Ouest-France puis le journal majoritaire en Maine-et-Loire : le Courrier de l'Ouest (2007-2009).

Laisser une réponse

Veuillez répondre à ce Captcha *