L’IRT Jules-Verne en partie financé par l’Etat

L’Institut de Recherche Technologique (IRT) Jules-Verne, qui doit créer 5 000 emplois sur dix ans, sera financé par l’Etat à hauteur de 200 millions d’euros.

Après une première enveloppe du Grand Emprunt où campus, labos et CHU de l’Ouest ont été particulièrement délaissés, l’Etat tente une « opération rattrapage », semble-t-il. Sortant 200 millions d’euros de sa poche.

Direction Nantes Sud. Bouguenais, plus précisément. Pour un projet d’une envergure colossale. Un projet alliant les gros bras des transports terrestres, de l’aéronautique, de l’énergie, de l’industrie navale… Airbus, STX, PSA, Alstom Power, Valeo, Faurecia, DCNS etc.

L’IRT (Institut de Recherche Technologique) Jules-Verne, qui portera sur les recherches sur les matériaux composites, métalliques, et les structures hybrides, sera du genre massif. Une première donnée pour résumer ce projet : son coût sera de 780 millions d’euros et, on l’a dit, « la participation de l’Etat devrait être de 200 millions d’euros » (dixit Franck Louvrier, chargé de communication à l’Elysée).

 

2. 5 000 emplois devraient être créés

Mais aussi : un millier de chercheurs, une centaine d’entreprises, 5 000 emplois a priori créés, le tout sur une période de dix ans ; 60 000 m² de locaux d’enseignement, de recherche et d’innovation, juxtaposés aux 18 000 m² de locaux déjà  existants du Technocampus EMC2 ; l’ambition de déposer 40 à  60 brevets annuels ; porté par le pôle de compétitivité EMC2 et son groupement d’intérêt économique, ainsi que par l’UNAM (Université Nantes Angers Le Mans), et parrainé – en plus des « gros bras » susnommés – par l’Ecole des Mines de Nantes, la Métropole de Nantes – Saint-Nazaire et la Région des Pays-de-la-Loire.

Voilà . A noter, enfin, que cette dernière, présidée par Jacques Auxiette, s’est engagée à  financer, pour 30 millions d’euros, une plateforme intégrée à  Jules-Verne. Intra-muros ? Recherches et innovation là  encore, autour de la navale, l’énergie et l’océan (source : Ouest France).

Post author

Laisser une réponse

Veuillez répondre à ce Captcha *