L’ancien coach du FC Nantes Elie Baup en garde à vue

Après la rupture de son contrat avec le FC Nantes en 2009, Elie Baup aurait continué à percevoir des allocations chômage alors qu’il était, dans l’intervalle, devenu consultant pour Canal +.

Voilà une fraude sociale qui ne passera pas inaperçue. Elie Baup, ancien entraîneur des Girondins de Bordeaux (1998-2003), de l’AS Saint-Etienne (2004-2006), du Toulouse FC (2006-2008) et du FC Nantes (le temps d’une saison en 2008 et 2009) vient d’être placé en garde à vue dans les locaux de la gendarmerie centrale de Haute-Garonne, département dont il est originaire.

L’objet de sa convocation repose sur un litige qui l’oppose à Pôle Emploi concernant le versement d’indemnités chômage dont il aurait bénéficié, après la fin de sa collaboration avec les dirigeants du FC Nantes en juin 2009, alors qu’il avait retrouvé un emploi…en tant que consultant sur la chaine Canal +. Depuis septembre 2009, Elie Baup officie dans l’émission dominicale Le Canal Football Club, programme consacré à la Ligue 1.

Les enquêteurs cherchent aujourd’hui à savoir à quelle époque l’ancien entraîneur des canaris s’est inscrit à Pôle Emploi et surtout sur combien de mois s’est étalée sa période d’indemnisation.

Des sommes importantes seraient en jeu, a dit une source proche de l’enquête, soulignant que la référence pour le calcul des allocations chômage était ici les salaires versés dans le monde du football professionnel.

Elie Baup est âgé de 56 ans. Son heure de gloire en tant qu’entraîneur, il l’a connue avec les Girondins avec lesquels il a remporté un titre de champion de France en 1999. En 2009, il n’avait pu empêché la relégation du FC Nantes en Ligue 2.

 

Post author

Journaliste de formation, j'occupe actuellement la fonction de rédacteur au sein du réseau des sites Internet de services aux entreprises du groupe Libbre. Je peux justifier d'une expérience de six ans dans la presse quotidienne angevine au sein de trois quotidiens : la Nouvelle République, Ouest-France puis le journal majoritaire en Maine-et-Loire : le Courrier de l'Ouest (2007-2009).

Laisser une réponse

Veuillez répondre à ce Captcha *