Grève aux Galeries Lafayette de Nantes

C’’est un mot d’’ordre national lancé par les syndicats du groupe Galeries Lafayette. Les salariés sont invités à se mettre en grève vendredi 18 décembre, à partir de midi.

Le mouvement a une forte signification symbolique, en plein rush de Noël. Vendredi midi, les salariés du magasin Les Galeries Lafayette sont invités par leurs syndicats CFDT, CGT, FO, CFE-CGC à cesser le travail afin « d’’obliger la direction du groupe à prendre des engagements pour une meilleure gestion commerciale, sociale et humaine des magasins ». Ce malaise fait suite au plan de restructuration engagé en début d’’année qui s’’est traduit par la fermeture de trois établissements, dont celui de Lille, et la suppression de centaines de postes qui place aujourd’’hui certains sites en état de sous-effectifs. Selon le syndicat majoritaire CFDT, cette série de décisions a conduit à une « importante dégradation des conditions de travail, notamment par une hausse des amplitudes horaire ».
En province, comme à Nantes, des salariés, relayés par les syndicats, dénoncent même des « inégalités de traitements » après l’’annonce du versement d’’une prime de 1 000 euros aux seuls employés des Galeries Lafayette Haussmann à Paris.
L’intersyndicale reproche au groupe de ne pas partager avec ses salariés les profits tirés du Crédit d’Impôt Compétitivité (une manne de « 7 millions d’’euros » selon la CFDT), lequel a été appliqué et accordé par l’’Etat « sans aucune contrepartie sociale ». Elle soutient également que le chiffre d’affaires dégagé par les Galeries Lafayette est « bon » puisque « 180 millions d’euros de dividendes ont été versés à son actionnaire ».

Post author

Journaliste de formation, j'occupe actuellement la fonction de rédacteur au sein du réseau des sites Internet de services aux entreprises du groupe Libbre. Je peux justifier d'une expérience de six ans dans la presse quotidienne angevine au sein de trois quotidiens : la Nouvelle République, Ouest-France puis le journal majoritaire en Maine-et-Loire : le Courrier de l'Ouest (2007-2009).

Laisser une réponse

Veuillez répondre à ce Captcha *