FC Nantes: le montant du transfert de Sala n’est pas réglé

Quinze jours après la disparition du footballeur argentin, les enjeux financiers liés à son transfert vers Cardiff (17 millions d’euros) reprennent le dessus dans les coulisses du FC Nantes.


Après l’immense émotion qui a traversé le football française suite à la disparition de l’ex-attaquant du FCN Emiliano Sala, victime d’un crash fatal dans la Manche le 21 janvier dernier, les aspects juridiques et financiers de sa vente au club gallois de Cardiff commencent à se faire jour. Selon plusieurs sources proches du dossier, et largement relayés par la presse mercredi, il apparaît qu’un litige serait sur le point de se nouer entre les deux clubs à propos du versement des 17 millions dus au titre de l’indemnité de transfert du footballeur argentin, conclu lors du mercato hivernal.

Un ultimatum

Une première tranche de 6 millions d’euros devait être encaissée par le FC Nantes avant la fin du mois de janvier. Or, à ce jour, cet acompte n’aurait pas été honoré. D’après la télévision britannique (BBC), les dirigeants de Cardiff se seraient même vus notifier un ultimatum de 10 jours les enjoignant à régler cette facture, sous peine de s’exposer à des poursuites devant la Fédération Internationale de Football (Fifa).

Une source galloise contactée par la BBC confirme que le club de première League a manifesté son intention de tenir ses engagements financiers, une fois que les circonstances exactes de la mort d’Emiliano sala seront connues. Rappelons que l’épave de l’avion qui transportait l’ex-nantais a été localisée dimanche dernier par une équipe de recherche privée menée par l’explorateur-océanographe anglo-britannique David Mearns.

L’autre information porte sur les modalités de versement de l’indemnité de transfert : celles-ci prévoyaient un échelonnement sur trois ans, avec un premier paiement dès janvier 2019, un deuxième début 2020 et un dernier qui devait intervenir en 2021. Un autre club français, Bordeaux, qu’Emiliano Sala avait rejoint en 2010 en provenance du club partenaire argentin Proyecto Crecer, doit toucher la moitié du montant de la transaction, soit 8 à 9 millions d’euros.
A Cardiff, l’arrivée de Sala dans le cadre d’un contrat de trois ans et demi représentait le plus gros transfert jamais réalisé par le club gallois.
Pour l’heure, le FCN n’a ni confirmé, ni démenti, ni commenté l’ensemble de ces informations.

Post author

Journaliste de formation, j'occupe actuellement la fonction de rédacteur au sein du réseau des sites Internet de services aux entreprises du groupe Libbre. Je peux justifier d'une expérience de six ans dans la presse quotidienne angevine au sein de trois quotidiens : la Nouvelle République, Ouest-France puis le journal majoritaire en Maine-et-Loire : le Courrier de l'Ouest (2007-2009).

Laisser une réponse

Veuillez répondre à ce Captcha *