Entre Nantes et Rennes, OVH n’a pas choisi

Le leader européen de l’’hébergement sur internet hésiterait toujours entre Nantes et Rennes pour implanter sa nouvelle agence OVH City.

L’’épisode OVH n’’est pas terminé à Nantes et Rennes : depuis plusieurs mois, le leader européen de l’’hébergement de sites internet (environ 20 millions) laisse planer le suspense sur le lieu et la nature de son nouveau projet d’’implantation dans le grand ouest (après Brest en 2012). Il s’’agirait d’’un OVH City, une sorte de laboratoire où collaboreront la fine fleur des techniciens du web, développeurs et administrateurs système.
Pour l’’heure, le groupe chasse des candidats dans les deux territoires (Pays de la Loire et Bretagne) et poursuit ses prospections pour dénicher les locaux et les services qui répondront le mieux à ses attentes.

Une double implantation à Nantes et Rennes ?

Sans doute que les dirigeants d’OVH gardent un oeœil sur les projets des principaux candidats aux élections municipales, et soupèsent les atouts et inconvénients présentés par ces deux environnements économiques. Si l’’offre de formation proposée par les deux métropoles et la qualité des candidatures qui lui parviendront seront déterminants, OVH n’’écarte pas une formule hybride qui se traduirait par une double implantation à Rennes et Nantes.

A l’’occasion d’’un déplacement en Ille-et-Vilaine, le président d’’OVH Henryk Klaba a récemment déclaré qu’il n’’y a « pas de match entre les deux villes » et que ses recherches se concentrent toujours dans leurs deux régions respectives.

« Nous espérons constituer une équipe de 5-6 personnes d’ici deux ou trois mois, et dans un an et demi, nous aurons peut-être 20-25 collaborateurs à Rennes, voire le double… », » a toutefois précisé Henryk Klaba. Déployer 25 emplois à Nantes, 25 autres à Rennes reste une piste étudiée par OVH qui compte aujourd’’hui un effectif 700 personnes dans le monde.

En 2013, le chiffre d’’affaire de l’’entreprise a atteint 200 millions d’’euros, résultat qui devrait croître de +30% cette année.

Post author

Journaliste de formation, j'occupe actuellement la fonction de rédacteur au sein du réseau des sites Internet de services aux entreprises du groupe Libbre. Je peux justifier d'une expérience de six ans dans la presse quotidienne angevine au sein de trois quotidiens : la Nouvelle République, Ouest-France puis le journal majoritaire en Maine-et-Loire : le Courrier de l'Ouest (2007-2009).

Laisser une réponse

Veuillez répondre à ce Captcha *