Des hébergements internet Made in Nantes

Lancée en 2010, la société Openhost propose des hébergements cloud aux entreprises en s’appuyant sur ses propres datacenters installés à Nantes et Paris. Un service local qui garantit à ses utilisateurs un respect total des normes françaises sur la sécurisation des données.

internet-securite

Où sont stockées les informations des entreprises qui utilisent le cloud pour communiquer et gérer leurs sites internet ? A Nantes, Openhost, spécialisé dans ce type d’hébergement, s’engage à maintenir ces flux sur place via ses datacenters locaux. Un service Made in France qui répond aux exigences des entreprises toujours plus pointilleuses sur la question relative à la confidentialité et la protection des ressources connectées: « Le cloud peut faire peur car c’est un terme nébuleux qui laisse à penser que le revers de la technologie est de perdre ses données, et de les voir, par exemple, s’envoler aux Etats-Unis où le Patriot Act ne les protège plus » soulignait récemment dans nos colonnes Christophe Darfeuille, fondateur et dirigeant d’Openhost.

Un hébergement encadré par les lois françaises

Dans un système d’hébergement public, les données transitent très souvent par des serveurs situés en dehors de l’Union Européenne, aux Etats-Unis par exemple où, quand les circonstances l’exigent, la législation anti-terroriste votée en 2006 oblige les fournisseurs d’accès à Internet à ouvrir leurs bases de données personnelles aux autorités fédérales, sans l’autorisation du propriétaire.
En cloud privé, les risques sont quasiment réduits à zéro. De surcroît, la sécurité est maximale lorsque l’hébergement n’est pas délocalisé et reste à l’intérieur des frontières nationales. En passant par Openhost, les données sont stockées sur le sol français où elles obéissent en toute transparence aux normes qui y sont en vigueur : « Il est essentiel pour les entreprises de savoir que leurs communications sont protégées et dirigées vers des centres proches de chez elles, à Nantes et à Paris»  ajoute Christophe Darfeuille.
On l’a dit, Openhost travaille avec ses propres infrastructures où ses techniciens sont habilités à intervenir en cas de problème. Pour renforcer son service de proximité, la société projette d’ouvrir un troisième datacenter en Vendée.

Post author

Laisser une réponse

Veuillez répondre à ce Captcha *