Claudio Ranieri annoncé au FC Nantes

Celui qui avait fait remonter Monaco en Ligue 1, avant de devenir champion d’Angleterre en 2016 avec Leicester, est fortement pressenti pour remplacer Sergio Conceiçao sur le banc des Canaris.

ranieri
Ranieri à Nantes ? Beaucoup ont cru à une fake new lorsque la rumeur, partie d’un article très sérieux du journal 20 Minutes, a commencé à enfler sur les réseaux sociaux. Et pourtant, il est aujourd’hui avéré que Waldermar Kita, à la recherche d’un entraîneur depuis le départ de Sergio Conceiçao, est en contact très avancé avec le technicien italien, limogé l’hiver dernier de Leicester, club qu’il a pourtant propulsé au sommet de football anglais en 2016.

Mieux : à l’issue d’une nouvelle rencontre organisée à Paris, le président du FC Nantes serait sur le point de signer un accord définitif avec Claudio Ranieri, assure le quotidien national. Si l’information est confirmée, on pourrait, sans équivoque, parler d’un des plus « gros coups » réalisés par les dirigeants des Canaris, du moins sous l’ère Kita . Car Ranieri est une perle rare, pistée par de nombreux clubs européens. En Ligue 1, l’AS Saint-Etienne a dégainé le premier  pour attirer dans ses filets ce technicien de 65 ans, reconnu en France pour avoir redressé  Monaco, passé, sous son règne, des affres de la Ligue 2 à la deuxième place de Ligue 1 entre 2012 et 2014.

Après un échec sportif à la tête de la sélection grecque, Claudio Ranieri avait rejoint en 2015 le promu en Première League Leicester City qu’il a, contre toute attente, mené en une saison au titre de champion d’Angleterre, un succès salué comme un exploit outre-Manche. Homme de Coupe, Tinkerman (« le bricoleur » ), comme l’a surnommé la presse britannique du temps où il entraînait Chelsea, a remporté deux trophées avec la Fiorentina en 1996, deux autres avec le FC Valence en 1999 et 2004.

Post author

Journaliste de formation, j'occupe actuellement la fonction de rédacteur au sein du réseau des sites Internet de services aux entreprises du groupe Libbre. Je peux justifier d'une expérience de six ans dans la presse quotidienne angevine au sein de trois quotidiens : la Nouvelle République, Ouest-France puis le journal majoritaire en Maine-et-Loire : le Courrier de l'Ouest (2007-2009).

Laisser une réponse

Veuillez répondre à ce Captcha *