Cité des Congrès à Nantes : plus de 30 événements reportés au second semestre

Pour la structure, l’arrêt de l’activité culturelle et événementielle depuis mars s’est traduit par une perte sèche de quatre à cinq millions d’euros.

Confinée pendant presque trois mois en raison la pandémie de coronavirus, la Cité des Congrès de Nantes est « officiellement » autorisée à rouvrir ses salles de spectacle depuis le 2 juin dans le cadre de la phase 2 du déconfinement dévoilée par le premier ministre Edouard Philippe. Pour autant, l’agenda culturel de la structure va rester, sinon vide, du moins très limitée au moins pour les deux prochains mois :  il est toutefois prévu que la chanteuse danoise Agnès Obel se produise le lundi 29 juin à 20 heures.

Julie Zenatti ouvre le bal le 13 septembre

Pour le reste, la plupart des événements qui devaient se tenir en cette fin de printemps ont fait l’objet d’un report à partir de la rentrée de septembre, un double programme très serré qui s’échelonnera sur toute la durée du deuxième semestre 2020 et s’ajoutera au menu initial. Au total, 114 événements seront à l’affiche de la Cité au cours des six prochains mois au lieu des 77 prévus dans le calendrier d’origine : « le one man show » d’Inès Reg se tiendra le 20 septembre et celui de Gaspard Proust dès le 13 (18 heures). Le concert de Julie Zenatti se déroulera dans la foulée et Tri Yann reviendra pour deux représentations le 30 septembre et le 1er octobre, juste après Zazie (les 26 et 27). En revanche, d’autres spectacles ont fait l’objet d’un report au long cours : Anne Roumanoff, Louis Chédid et Pierre Perret, tous replanifiés en 2021.

Cet agenda bien rempli reste toutefois incertain en raison de l’extrême prudence des producteurs qui attendent des précisions officielles de l’Etat sur les conditions dans lesquelles leurs spectacles pourront se tenir (jauge, distanciation physique entre les spectateurs etc…).

La direction de la Cité des Congrès souligne néanmoins que tous les protocoles sanitaires en vigueur à ce stade du déconfinement seront respectés « afin que la sécurité du public » et des artistes soit garantie.
A l’occasion d’un conférence de presse qui visait à présenter le programme et la stratégie de relance de la structure, son directeur général Denis Caille a annoncé que l’annulation et le reports des évènements pendant la durée du confinement ont généré une perte de 60% du chiffre d’affaires. Pas de panique pour autant : ce résultat négatif fait suite à deux années de croissance exceptionnelles, selon l’équipe de la Cité.

Post author

Journaliste de formation, j'occupe actuellement la fonction de rédacteur au sein du réseau des sites Internet de services aux entreprises du groupe Libbre. Je peux justifier d'une expérience de six ans dans la presse quotidienne angevine au sein de trois quotidiens : la Nouvelle République, Ouest-France puis le journal majoritaire en Maine-et-Loire : le Courrier de l'Ouest (2007-2009).

Laisser une réponse

Veuillez répondre à ce Captcha *