Chantiers navals de Saint-Nazaire : la commande russe sur la bonne voie

En plus du paquebot pour MSC, les chantiers navals de Saint-Nazaire (STX) pourraient bénéficier d’une commande russe portant sur la construction de deux navires de guerre militaire. Les négociations sont en cours.

Alors que le marché est presque conclu avec l’armateur italien MSC concernant la commande d’un nouveau paquebot, le dossier sur l’achat par les russes d’une flotte de quatre BPC de type Mistral (bâtiments de projection et de commandement), dont les deux premières unités devraient être construites à Saint-Nazaire, semble également bien engagé.
C’est du moins ce que laissent entendre le résultat des premières « négociations exclusives » commencées lundi dernier entre la France et la Russie à propos de ces prises de commande.
Selon les informations livrées mardi par le président Sarkozy, le premier de ces navires de guerre militaire sera probablement fabriqué par STX. Le second pourrait également échoir aux chantiers navals de Saint-Nazaire, mais rien n’est encore arrêté, ni le calendrier, ni les modalités de la commande qui dépendront de l’issue des négociations.
Quoi qu’il en soit, l’Elysée a précisé que la commande d’un seul BPC générerait environ cinq millions d’heures de travail pour STX, soit la même charge représentée par la construction du prochain paquebot de classe Fantasia (330 mètres) pour MSC.
La commande de l’armateur italien, dont le montant se chiffre aux alentours de 550 millions d’euros, devrait se traduire par au moins six mois de travail pour les ateliers de Saint-Nazaire, actuellement en chômage technique.

Post author

Journaliste de formation, j'occupe actuellement la fonction de rédacteur au sein du réseau des sites Internet de services aux entreprises du groupe Libbre. Je peux justifier d'une expérience de six ans dans la presse quotidienne angevine au sein de trois quotidiens : la Nouvelle République, Ouest-France puis le journal majoritaire en Maine-et-Loire : le Courrier de l'Ouest (2007-2009).

Laisser une réponse

Veuillez répondre à ce Captcha *