Burger King à Nantes : il faudra attendre 2015

Un restaurant Burger King va bien ouvrir à Nantes, mais pas cette année. Le fast food américain recherche toujours un local, en périphérie.

En mars dernier, Burger King annonçait l’ouverture de 25 restaurants en France dès 2014. Nantes était dans ses plans. C’est toujours le cas mais le calendrier semble avoir pris du retard. Selon Ouest France, la marque américaine, qui souhaite s’appuyer sur un partenariat avec le groupe de restauration français Bertrand pour déployer son réseau de franchises, recherche un local en périphérie nantaise. Une stratégie conforme à celle qui a présidé à l’ouverture de trois premiers restaurants en 2013, situés en bordure d’autoroutes, dans les aéroports et dans les gares (Reims, Marseille et Paris).

400 nouveaux resturants d’ici à 2025

A Nantes comme ailleurs, BK ne s’attaquera pas aux centres villes, monopolisés par McDo et Quick, mais souhaite se positionner sur la clientèle « mobile » qui transite par les trains ou les avions, et sillonne les centre commerciaux situés près des grandes infrastructures de transport. Actée officiellement, l’implantation nantaise reste, pour l’heure, non localisée. La quête du bon emplacement devrait prendre un peu plus de temps que prévu et contraindre Burger King à repousser l’échéance sans doute à l’été 2015.
C’est bien le groupe Bertrand qui gérera en nom propre ces fast food qui raniment la nostalgie des fans du whooper, ce sandwich emblématique disparu de France en 1997, date de fermeture du Burger King des Champs-Elysées, à Paris.

Sur dix ans, la marque américaine compte procéder à 400 nouvelles ouvertures sur le territoire français.

Post author

Journaliste de formation, j'occupe actuellement la fonction de rédacteur au sein du réseau des sites Internet de services aux entreprises du groupe Libbre. Je peux justifier d'une expérience de six ans dans la presse quotidienne angevine au sein de trois quotidiens : la Nouvelle République, Ouest-France puis le journal majoritaire en Maine-et-Loire : le Courrier de l'Ouest (2007-2009).

Laisser une réponse

Veuillez répondre à ce Captcha *