Amazon arrive à Nantes

Le géant du commerce va installer près de 10 000 m² d’entrepôts à Carquefou.


Est-ce la bonne ? Longtemps annoncée, toujours repoussée, souvent démentie, l’implantation d’Amazon à Nantes semble cette fois sur les rails.

L’information, tombée mardi de la plume de de l’agence de presse économique API, est certaine puisqu’elle a très vite été confirmée par Véronique Dubettier-Grenier, la maire de Carquefou, où la multinationale a choisi de s’installer.
D’après les éléments recueillis par cette source journalistique, Amazon projette de bâtir dans ce secteur nord-ouest de l’agglomération nantaise, une plateforme de plus de 10 000 m² (bureaux compris). Il s’agira du sixième entrepôt géré en direct par le géant de commerce en France, avec celui de Saran (Loiret), Montélimar (Drôme), Chalon sur Saône (Saône et Loire), Lauwin-Planque (Nord) et, le plus récente, Brétigny-sur-Orge (Essonne, ouverte en 2019).

L’établissement nantais serait toutefois d’un calibre bien inférieur à ses homologues nordiste (90 000 m²) et surtout parisien (152 000 m² !). En cela, il s’inscrirait plutôt dans le même créneau que les deux « agences » Amazon de Strasbourg (Bas-Rhin) et de Sainghin-en-Mélantois (Nord), respectivement de 5 000 à 10 000 m² (il s’agit davantage de centres de distribution que de grosses machines logistiques). Ces deux structures s’apparentent en effet à des petits « hubs » destinés à desservir, sur leur territoire, le « dernier kilomètre », soit la portion la plus stratégique pour tout e-commerçant puisque c’est elle qui pèse le plus lourd dans le coût final de la livraison de colis (20%).

Le calendrier du chantier et le nombre d’emplois que va générer ce projet n’est pas encore connu. Mais l’annonce met fin à plusieurs années de rumeurs et de revirements : le dernier en date, en 2018, avait associé le nom d’Amazon à un projet d’infrastructure de 120 000 m² à Grandchamps-des-Fontaines (20 km au nord de Nantes). Finalement, la marque, qui n’a jamais caché son intention de compléter son maillage par des implantations dans le grand quart nord-ouest de la France, n’avait jamais confirmé ni donné suite.

Post author

Journaliste de formation, j'occupe actuellement la fonction de rédacteur au sein du réseau des sites Internet de services aux entreprises du groupe Libbre. Je peux justifier d'une expérience de six ans dans la presse quotidienne angevine au sein de trois quotidiens : la Nouvelle République, Ouest-France puis le journal majoritaire en Maine-et-Loire : le Courrier de l'Ouest (2007-2009).

Laisser une réponse

Veuillez répondre à ce Captcha *