A Las Vegas, le nantais 10-Vins élu « meilleure start-up »

La société nantaise 10-vins a été élue meilleure start up au salon de l’’électronique de Las Vegas grâce à sa machine de dégustation au verre.

Lancée à Nantes en 2012, la société française 10-Vins (7, rue de la Tour d’Auvergne) s’’est déjà fait un nom jusqu’’à Las Vegas (Nevada) où un jury de professionnels vient de la désigner « meilleur start up » à l’’occasion du CES 2016, salon mondial de l’’électronique.

Crée par un trio de passionnés de fin nectar et d’’oenotourisme, Thibault Jarrousse, Jérôme Pasquet et Luis da Silva, 10-Vins se distingue surtout grâce à sa machine révolutionnaire, la D-Vine, qui se propose de restituer le bouquet authentique des meilleures bouteilles à partir de flacons de 10 cl dont le contenu, équivalent d’’un verre de vin, est détecté grâce à la technologie RFID. Ce système d’’identification très élaboré permet à la D-Vine de travailler le liquide en fonction de ses caractéristiques, de l’’aérer par effet venturi puis de le mettre à bonne température avant de le servir, à point et carafé, dans un verre placé sous un tuyau d’’écoulement, comme le fait une machine à café avec ses dosettes.
La startup nantaise emploie aujourd’’hui 17 personnes et a levé, depuis sa création, 2,5 millions d’euros de fonds. Une somme qui lui a permis de mettre au point la D-Vine en 2015 avec des industriels. La machine est commercialisée à partir de 499 euros.10-Vins affirme en avoir écoulé près de 300.

Post author

Journaliste de formation, j'occupe actuellement la fonction de rédacteur au sein du réseau des sites Internet de services aux entreprises du groupe Libbre. Je peux justifier d'une expérience de six ans dans la presse quotidienne angevine au sein de trois quotidiens : la Nouvelle République, Ouest-France puis le journal majoritaire en Maine-et-Loire : le Courrier de l'Ouest (2007-2009).

Laisser une réponse

Veuillez répondre à ce Captcha *