90% des commerces ouverts dimanche à Nantes

La Fnac, Les Galeries Lafayette, Monoprix…toutes ces enseignes était ouvertes dimanche après-midi, à Nantes. Cette opération exceptionnelle est reconduite en fin de semaine.

C’était difficile de stationner dimanche à Nantes. Pour la première fois depuis 25 ans, tous les commerces du centre-ville était autorisés à ouvrir. Les promeneurs, profitant de la gratuité des parkings, n’ont pas raté le rendez-vous. Ça s’est vu : tout l’après-midi, les grosses artères nantaises étaient bondées.

La Fnac, les Galeries Lafayette et la majorité des enseignes du Passage Pommeraye (Hermès, Lilith, Natures et Découvertes…) ont participé à cette opération qui sera renouvelée dimanche prochain, 21 décembre (90% des commerces ont répondu présents, selon la CCI).

Salaire doublé

Ces ouvertures exceptionnelles ont été négociées, ces dernières semaines par les partenaires sociaux, à l’instigation des élus nantais qui souhaitaient, après des années de bras de fer avec les enseignes, lâcher du lest à l’approche des fêtes de Noël et assouplir sa position. En vertu d’un accord signé entre la CGPME, le Medef et l’UPA côté patronal, la CFDT, la CFE-CGC et l’Unsa pour les syndicats et les deux associations de commerçants Plein Centre et Unacod, les dérogations sont possibles pour tous les commerces de la Communauté Urbaine de Nantes-Métropole, à condition que les salariés mobilisés ce jour-là soient volontaires pour travailler et que leur rémunération soit « égale au double du taux horaire habituel » (les gros centres-commerciaux de la périphéries ne sont pas autorisés à ouvrir).

Une étude la Chambre de Commerce et d’Industrie de Nantes-Saint-Nazaire sera remis courant janvier aux élus métropolitains afin de mesurer l’impact de ces eux jours d’ouverture. Un questionnaire a déjà été mis en ligne à l’intention des commerçants afin qu’ils remontent leur ressenti et jugent de l’efficacité de l’opération sur leur chiffre d’affaires.

Voir la liste des magasins ouverts dimanche  21 décembre

Post author

Journaliste de formation, j'occupe actuellement la fonction de rédacteur au sein du réseau des sites Internet de services aux entreprises du groupe Libbre. Je peux justifier d'une expérience de six ans dans la presse quotidienne angevine au sein de trois quotidiens : la Nouvelle République, Ouest-France puis le journal majoritaire en Maine-et-Loire : le Courrier de l'Ouest (2007-2009).

Laisser une réponse

Veuillez répondre à ce Captcha *