44 entreprises ont choisi de s’installer à Nantes en 2009

L’an dernier, l’agence de développement économique de Nantes Métropole est parvenue à convaincre 44 entreprises de s’installer sur son territoire. Les raisons de leur choix sont multiples.

Nantes attire. L’an passé, 44 entreprises sont venues s’implanter dans son agglomération.

En termes d’embauche, cela pourrait se traduire par 1 400 emplois nouveaux d’ici à 2013.
Si les raisons stratégiques qui ont incitées ces entreprises à rejoindre le territoire nantais sont propres à chacune, toutes invoquent néanmoins la compétitivité du coût du foncier, la très bonne accessibilité à Paris (à deux heures en TGV), la qualité du pôle universitaire et la…qualité de vie en général.
A moyen terme, c’est l’arrivée de la société Fidelia qui aura le plus d’impact sur l’emploi. L’assureur a en effet choisi Nantes pour ouvrir son troisième centre d’appel français.
En avril, les locaux de sa plateforme téléphonique, situés dans l’espace Saupin, feront travailler 60 nouveaux salariés. D’après les estimations, ils devraient être 400 dans deux ans.
En mai prochain, ce sera au tour de TransGourmet Ouest de rendre opérationnelle sa plate-forme logistique de 20 000 m² à Carquefou : 140 emplois à la clé dès le départ et environ 250 d’ici deux ans.
L’agence de développement de Nantes métropole a également eu les yeux de Chimène pour des PME comme Cosmepar, spécialisée dans la chimie analytique, qui cherchait à quitter les Hauts-de-Seine pour s’agrandir en province, dans des locaux moins chers.
L’entreprise s’installera dans l’ancienne usine Thalès à Carquefou où elle créera, dans un premier temps, une dizaine d’emplois. Sur ce point, la variété et la qualité de l’offre des formations dans la région nantaises se sont avérées décisives dans le choix de Cosmepar.

Post author

Journaliste de formation, j'occupe actuellement la fonction de rédacteur au sein du réseau des sites Internet de services aux entreprises du groupe Libbre. Je peux justifier d'une expérience de six ans dans la presse quotidienne angevine au sein de trois quotidiens : la Nouvelle République, Ouest-France puis le journal majoritaire en Maine-et-Loire : le Courrier de l'Ouest (2007-2009).

Laisser une réponse

Veuillez répondre à ce Captcha *