2017, l’âge d’or du Dashboard ?

Aujourd’hui, l’avènement du partage des données offre de nouvelles opportunités aux entreprises et leur analyse relève de plus en plus d’une compétence incontournable pour les professionnels de nombreux secteurs. Si l’utilisation d’Excel ou d’autres logiciels de la suite bureautique régissent encore le monde de l’aide à la prise de décision, les résultats qui en découlent peuvent maintenant être améliorés et optimisés selon les besoins précis des entreprises.

livraison service

Le monde de l’analyse avancée n’est plus réservé aux spécialistes. Bien au contraire, il se démocratise à grande vitesse de telle manière que de plus en plus de métiers développent leurs compétences analytiques.

En effet, ces dernières années, l’apparition de nouveaux outils comme les plateformes de tableaux de bord ont permis même pour les moins expérimentés de pouvoir accéder aux données les plus pertinentes concernant l’évaluation de leurs performances et d’en tirer plus facilement profit.

Quels acteurs ?

Le mot d’ordre de ces nouvelles plateformes d’analyse de données, c’est la simplification. Les tableaux de bord se veulent facilement lisibles, se donnant un côté plus ludique pour pouvoir être compris par les utilisateurs dépourvus de connaissances approfondies en matière d’analyse des données. C’est ce qu’ont compris les créateurs de Report Garden ou de Klipfolio qui laissent la possibilité à leurs clients de développer leurs propres tableaux de bord. Le client est alors libre d’utiliser des graphiques, tableaux et autres présentations visuelles dont les données sont issues d’API telles que Google, Magento ou différents réseaux sociaux. Dans le même registre, Nexboard va encore plus loin. C’est à dire que là où ses concurrents laissent l’utilisateur libre de ses choix dans le croisement des données, Nexboard propose des tableaux de bord « clés en main » pré-conçus pour satisfaire des clients plus profanes ou qui n’ont pas le temps de se pencher sur leur élaboration. Différents tableaux sont proposés comme ceux dédiés au référencement naturel, au référencement payant ou encore à l’audience.

Mais pourquoi ce virage ?

Ce nouvel élan vers le dashboard et plus spécifiquement vers le modèle « clés en main », peut être vu comme une réponse à la lassitude de certains de devoir passer par Google Analytics, Google Adwords ou Google Search Console pour obtenir un diagnostic complet sur le référencement de leurs données.
Le fait de pouvoir regrouper toutes ses données sur une seule et même plateforme sans avoir à jongler avec plusieurs services du web paraît de plus en plus attractif aujourd’hui.
Le tout pour le client est de connaître ses besoins en termes de partage de données pour élaborer ou tout simplement choisir ses tableaux de bord les plus pertinents.

Post author

Journaliste de formation, j'occupe actuellement la fonction de rédacteur au sein du réseau des sites Internet de services aux entreprises du groupe Libbre. Je peux justifier d'une expérience de six ans dans la presse quotidienne angevine au sein de trois quotidiens : la Nouvelle République, Ouest-France puis le journal majoritaire en Maine-et-Loire : le Courrier de l'Ouest (2007-2009).

Laisser une réponse

Veuillez répondre à ce Captcha *